Copa America - Le Chili se qualifie et met la pression sur l’Uruguay

Commentaires()
Getty
Le Chili a eu du mal face à l’Équateur (2-1) dans la nuit de vendredi à samedi, mais s’est tout de même qualifié pour les quarts de finale.

Fort de sa large victoire contre le Japon (4-0) et du match nul des Nippons face à l’Uruguay (2-2), le Chili pensait disposer assez facilement de l’Équateur, largement battu par la Celeste (0-4) lors de la première journée. Il n’en a rien été. Tout au long de la rencontre, la Roja a souffert face à de valeureux Équatoriens (2-1), qui regretteront longtemps leur entame de match manquée.

Dès le coup d’envoi, les Chiliens multipliaient les transmissions rapides et la pression s’intensifiait sur le but adverse. Le premier but pendait au nez des Équatoriens, et Fuenzalida ne se faisait pas prier pour marquer à bout portant à la retombée d’un corner (8e) ! Le ton était donné, mais les hommes d’Hernan Dario Gomez revenaient vite dans la partie suite à une faute du gardien chilien, Arias, dans la surface de réparation.

Arias s'en sort (très) bien

Après consultation de la VAR, l’arbitre accordait logiquement un penalty à l’Équateur, que Valencia transformait en force, plein axe (26e) ! Le portier chilien aurait ensuite pu voir rouge suite à une faute en position de dernier défenseur mais, après un nouvel appel à la VAR, l’homme en noir décidait de ne lui infliger qu’un carton jaune.

Loin d’être dans son assiette, le Chili se reposait alors sur ses cadres pour recommencer à exister dans la partie. Vidal assumait sa part de travail au milieu de terrain, et Sanchez se chargeait de faire trembler les filets dès le retour des vestiaires. Sur un centre parfait d’Aranguiz, l’attaquant de Manchester United reprenait de l’intérieur du pied, en demi-volée, pour redonner l’avantage à son équipe (51e) !

La Colombie pour le deuxième du groupe

Grâce à ce second succès en autant de rencontres disputées, le Chili prend donc la tête du groupe C, avec deux points d’avance sur l’Uruguay. Et si la qualification est désormais acquise, la première place ne l’est pas. Mardi prochain, la Roja rencontrera la Celeste lors d’une rencontre décisive, et pourra donc se contenter du match nul. Gare à celui qui finira deuxième, car il devra ensuite se coltiner la Colombie, l’un des favoris de cette Copa America, en quarts de finale.

Fermer