Chelsea - Toujours critiqué et remis en question, Olivier Giroud répond par des buts

Commentaires()
Getty
L'attaquant français arrivé cet hiver donne satisfaction aux Blues et à Conte, prouvant une fois de plus qu'il sait répondre face à l'adversité.

Arrivé dans les ultimes heures du dernier mercato en provenance d'Arsenal, Olivier Giroud ne compte pourtant que deux titularisations avec les Blues en Premier League. Une fois de plus, son statut de remplaçant ne semble pas avoir changé en changeant de club cet hiver. Pourtant, à y regarder de plus près, l’attaquant français a bien retrouvé des jambes en rejoignant l’effectif d’Antonio Conte. Double buteur à Southampton où il a sauvé son équipe, menée 2-0 jusqu’à la 70e minute, le buteur de 31 ans a remis ça en demi-finale de la FA Cup en ouvrant la marque pour les siens, toujours face aux Saints.

Un temps de jeu faible mais toujours productif

Que ce soit à Arsenal, en Équipe de France et désormais à Chelsea, le temps de jeu d’Olivier Giroud a toujours été une question sensible. Il est vrai que dans les propos de Didier Deschamps, la bonne condition physique et la capacité à enchaîner les matches sont des facteurs primordiaux pour être sélectionné régulièrement. Avec Giroud, cette dimension semble mise de côté : avec moins de 700 minutes jouées pour l’instant en Premier League, il est vrai que son temps de jeu est famélique en championnat. Pourtant, il a toujours su bien utiliser ses entrées en jeu, avec six buts à son compteur. "Le coach Didier Deschamps a toujours dit qu'il me faudrait un temps de jeu suffisant pour rester en forme, a-t-il indiqué dans un entretien à France Football. Ça ne pouvait pas continuer. C'est pour cela qu'il fallait que je change d’air."

S’il cristallise certaines tensions, notamment vis-à-vis de son statut chez les Bleus, Olivier Giroud semble de son côté imperturbable. Son superbe but inscrit face à Southampton à Wembley a prouvé qu’il savait aussi jouer les funambules pour être décisif. Souvent vu comme un buteur avant tout efficace en première touche de balle, de la tête notamment, il sait aussi être spectaculaire, à l’image de son coup du scorpion contre Crystal Palace en janvier 2017 ou plus récemment cette saison en Europa League avec son retourné contre l’Étoile Rouge de Belgrade.

Olivier Giroud, Arsenal vs Crystal Palace, scorpion kick

Dans une équipe qui a longtemps cherché son animation offensive cette saison, l’ancien joueur de Montpellier a su se faire une place au milieu d’un effectif pléthorique. Alors qu’Alvaro Morata avait commencé la saison de manière idéale, sa méforme liée à des pépins physiques a obligé Conte à changer son approche en alignant parfois un faux numéro 9, quand Michy Batshuayi ne donnait pas satisfaction lors de la première partie de saison. Ainsi, Pedro, Hazard et Willian ont été alignés dans ce rôle si particulier. Avec l’arrivée de Giroud, un élément habitué au championnat anglais, ce dispositif a peu à peu disparu, à part lors du huitième de finale aller de la Ligue des Champions contre Barcelone (1-1).

Un duo avec Morata à l’avenir ?

Pour la première fois contre Burnley, Antonio Conte a innové en alignant d’entrée Alvaro Morata et Olivier Giroud sur le front de l’attaque. Présentés comme des concurrents, les deux attaquants ont fait la paire lors du succès 2-1 décroché par les Blues. Une piste à étudier dans une futur proche pour l’ancien coach de la Juventus. "Ils ont très bien travaillé, avait insisté le technicien italien. Ils ont disputé un match fantastique, avec et sans le ballon. C’est une très bonne option. Avant, c’était difficile pour moi d’essayer d’associer deux attaquants mais ils ont bien combiné et démontré une belle complicité, tout en travaillant très dur pour l’équipe." Dans une fin d’exercice où la FA Cup est le dernier moyen de donner un peu de sourire à un bilan plus que mitigé, la perspective de voir Giroud titulaire contre Manchester United est de plus en plus probable. C’est déjà une victoire pour lui.

Fermer