Caen se révolte à Monaco, Dijon écœuré contre Nice

Commentaires()
Vainqueur héroïque à Monaco (0-1), le Stade Malherbe a laissé sa dernière place à Dijon, qui a concédé une défaite très amère contre Nice (0-1).

Avec le titre de champion promis au Paris Saint-Germain et la course aux places d'honneur, la lutte acharnée pour la relégation sera l'autre centre d'intérêt de cette dernière ligne droite. Trois équipes sont décrochées en queue de peloton, et deux d'entre elles, Caen et Dijon, jouaient ce dimanche après-midi.

Caen héroïque

C'est dans l'inconfortable posture de lanterne rouge que le Stade Malherbe se déplaçait à Monaco. Une terre (re)devenue hostile depuis le mercato très agité du club de la Principauté, qui a retrouvé des forces et carbure à toute vitesse avec Leonardo Jardim à ses commandes.

L'ASM n'est pourtant pas apparue à son avantage dans la première période de ce match. Après un round d'observation, c'est Caen qui a douché son adversaire sur une action limpide où Farj, précis, a servi Crivelli pour l'ouverture du score (0-1, 23e). Un autre rapport de force a alors commencé, mais les Monégasques sont restés timorés jusqu'à la pause. Au retour des vestiaires, Brice Samba a alors pu débuter son show. A de multiples reprises, le portier caennais a su s'interposer pour permettre aux siens de conserver leur précieux avantage - face à Glik (53e), Vinicius (68e) ou encore Jovetic (74e). Monaco a aussi touché du bois sur une frappe de son homme en forme, Gelson Martins (56e), juste après une énorme opportunité de break manqué par Ninga pour les Normands (55e). En fin, de match, Monaco a continué à accélérer et Aholou a vu sa tentative s'écraser sur la barre (81e) avant que Badiashile ne manque un but tout fait (82e).

Dijon, quand rien ne va...

Caen, désormais barragiste, quitte donc sa place de bon dernier et la laisse à une équipe de Dijon qui gardera certainement un goût très amer de son revers contre Nice. Dans une première période très fermée, les Aiglons, privés d'Allan Saint-Maximin, se sont tout de même montrés dangereux à deux reprises par le même Danilo, qui a trouvé le poteau (10e) avant de buter sur Runarsson (45e+1). Mais Dijon s'est ensuite retrouvé en infériorité numérique dès le début du second acte après l'expulsion très sévère de Frédéric Sammaritano par Nicolas Rainville pour une action jugée comme une simulation (54e).

L'article continue ci-dessous

Dijon Nice

Et dans la foulée, Nice a trouvé l'ouverture sur un ballon relâché par Runarsson et repris par Pierre Lees-Melou, ancien de la maison dijonnaise, qui n'a pas fête son but (60e). La tentative de révolte dijonnaise a été trop brouillonne pour refaire surface dans une dernière demi-heure disputée sur un faux rythme. Nice aurait même pu doubler la mise sur un penalty que M. Rainville a curieusement annulé après intervention du VAR (86e).

Dans le dernier match de ce début d'après-midi, Amiens et Bordeaux se sont quittés dos à dos malgré un match assez rythmé et des occasions dans les deux camps. Ce sont certainement les locaux qui auraient mérité de l'emporter au point dans cette rencontre, mais les Amiénois ont manqué de précision. Amiens est dix-septième à cinq unités de Bordeaux, treizième.

Fermer