VIDEO - Deschamps : "Giroud ? Je n’ai pas besoin de lui faire passer de message"

Commentaires()
Le sélectionneur s'est exprimé en conférence de presse après l'annonce de sa liste. Il a notamment évoqué la situation délicate de Giroud à Chelsea.

Présent au siège de la FFF ce jeudi, Didier Deschamps a dévoilé sa liste des 23 joueurs pour affronter l'Islande et la Turquie en éliminatoires de l'Euro 2020. Il a également répondu aux questions des journalistes présents sur les retours de Mandanda et Kimpembe mais aussi la situation d'Olivier Giroud, la blessure de Pogba et le Qatar.

Vous avez décidé de rappeler Mandanda au détriment de Mike Maignan. Pourquoi cette décision ?

Même si Mike fait un bon début de saison, il a un retrouvé un très bon niveau où il est décisif. Il a un vécu avec nous qui est important. Je fais ce choix même si la situation des gardiens peut être amenée à évoluer.

Olivier Giroud joue très peu à Chelsea en ce moment. Cela vous inquiète-t-il ?

C’est une situation qui n’est pas la meilleure ni pour lui ni pour nous, entre le dernier rassemblement et là, il a eu un temps de jeu très limité, même s’il a eu un virus qui l’a empêché de jouer trois matches. Il reste sur de bonnes performances avec nous, il est le 3e meilleur buteur français mais je souhaite que cette situation puisse évoluer. Ça tient beaucoup à ce qu’il a réalisé jusque-là avec nous. Il ne peut pas être à son meilleur niveau s’il ne joue pas un minimum. Je n’ai pas besoin de lui faire passer de message, on a discuté ensemble. Je ne sais pas ce qui se passera dans un mois.

"Pas de risque avec Mbappé"

Kylian Mbappé revient de blessure avec le PSG. Comment allez-vous le gérer lors du rassemblement à venir ?

Je ne vais pas prendre de risque avec lui, il y a une semaine pour là où il en est. Enchaîner deux matches de 90 minutes en trois jours ce n’est pas évident, même si c’est un jeune joueur. Je n’ai pas de certitudes aujourd’hui, lui non plus.

Paul Pogba est de nouveau absent, un mois après avoir manqué les rendez-vous de septembre…

Il a un nouveau souci avec sa cheville oui. Il va être immobilisé trois semaines. C’est embêtant, il était déjà absent au dernier rassemblement.

Presnel Kimpembe n’avait plus connu de convocation depuis un moment. Qu’est-ce qui vous a convaincu de le rappeler ?

Je suis un observateur attentif. Il a eu une fin de saison compliquée comme beaucoup de joueurs du PSG, il a été éloigné des terrains après une opération. Sur les deux gros matches qu’il a dû livrer, il a répondu présent. Il doit gommer ses défauts, à savoir resté dans la simplicité. Thomas Tuchel lui fait confiance et il lui a bien rendu.

Ryan Babel Presnel Kimpembe Galatasaray PSG UCL 10012019

Vous avez deux gros matches au programme, qui seront sans doute décisifs pour la qualification…

Avant de penser à la Turquie, le match le plus important c’est l’Islande. Ça reste un adversaire direct que l’on peut mettre à six points en cas de victoire.

Tanguy Ndombélé est-il un joueur incontournable de votre liste désormais ?

Il ne s’est pas installé mais il a fait de bonnes choses avec nous, un bon début de saison avec Tottenham même si c’est plus compliqué en ce moment. Il doit s’améliorer dans le volume, l’intensité à la récupération mais à partir du moment où il retrouve un bon niveau avec Tottenham, il y a une antériorité pour ce qu’il a fait ici. Il faut qu’il se fasse un peu plus violence. Il y a de l’exigence, avec des matches tous les trois, quatre jours.

"Griezmann ? À l’Atlético, l’équipe jouait pour lui. Il n’a pas choisi la facilité"

Comment jugez-vous l’adaptation d’Antoine Griezmann au Barça ?

Ce n’est jamais évident pour un joueur de changer de club. À l’Atlético, l’équipe jouait pour lui. Il n’a pas choisi la facilité, il arrive dans une équipe qui avait certaines habitudes. C’était pareil lors de son passage de la Real Sociedad à l’Atlético. Il a un positionnement qui est celui qui est, différent de celui de l’Équipe de France. Malgré tout, c’est quelqu’un d’extrêmement généreux, il sera moins décisif qu’à Madrid avec son poste mais il fera tout pour trouver sa place.

Lors des championnats du monde d'athlétisme, on a vu des coureurs en souffrance lors du marathon. Est-ce une source d'inquiétude pour vous en vue de 2022 ?

Sincèrement je n’y pense pas car je réfléchis au court terme : la qualification à l’Euro. Ils feront en sorte que ça se passe du mieux possible. Je ne suis pas craintif de nature, il y a des instances : la FIFA fera tout pour que ça se déroule bien, il y aura des bouleversements dans les calendriers mais je pars du principe que je fais confiance à ces personnes.

Fermer