Bleues - France 4-0 Corée du Sud : La patronne, c’est Wendie !

Commentaires()
Intraitable sur le terrain et surtout dans les airs, la Lyonnaise a symbolisé les débuts parfaits des Bleues dans la compétition.

Elle pensait déjà avoir réussie sa soirée en offrant une passe décisive à Griedge Mbock, mais l’arbitrage vidéo n’a fait que retarder sa joie. Wendie Renard a été dans tous les bons coups lors de ce match d’ouverture entre les Bleues et la Corée du Sud, dans un Parc des Princes qui a pu apprécier cette belle entrée en matière.

Ses 21e et 22e buts en sélection

Avec sa taille d’1m87, la Martiniquaise n’avait pas de concurrence en ce vendredi soir. Après l’ouverture du score d’Eugénie Le Sommer, c’est elle qui a mise à l’abri ses coéquipières grâce à deux têtes parfaitement ajustées sur corner. Exercice apprécié par les joueuses de Corinne Diacre, les coups de pied arrêtés représentent une arme fatale quand ils sont bien exécutés. Encore plus quand c’est Wendie Renard à la retombée.

Face à des adversaires impuissantes dans ce secteur, les Bleues ont déroulé et ont pu compter sur le sens du timing de leur défenseure centrale. Si dans les airs elle a été remarquable (quatre duels disputés, quatre duels remportés), au sol aussi sa partition est un modèle du genre. Appliquée, généreuse et surtout patronne d’une défense qui n’a pas souvent été mise en danger, il faut le souligner.

L'article continue ci-dessous

Il y a bien eu cette frayeur à la 77e minute quand elle a mal intercepté un dégagement et lancé seule en profondeur Min-A Lee, qui n’a pas su cadrer sa tentative derrière. Une piqûre de rappel bénéfique pour la suite de la compétition, au coeur d’une seconde période assez tranquille des deux côtés du terrain jusqu'à la dernière réalisation d'Amandine Henry à quelques minutes du terme.

Corinne Diacre martelait en conférence de presse ces derniers jours son envie d’appliquer les bases et de passer avant tout la phase de groupe. La sélectionneure peut être rassurée sur la détermination de son équipe et notamment celle de ses cadres, fidèles au poste pour ce premier grand rendez-vous à l’image d’une Wendie Renard impériale.

Adrien Mathieu, au Parc des Princes

Fermer