Blaise Matuidi : "La remontada est l'un des pires moments de ma vie"

Commentaires()
Getty
Blaise Matuidi est revenu sur son début d'aventure à la Juventus Turin. L'international français a comparé la Vieille Dame et le PSG.

Après avoir fait le grand saut l'été dernier en quittant le Paris Saint-Germain pour la Juventus Turin, Blaise Matuidi commence à avoir un peu de recul pour jauger son nouveau club. Le milieu international ne regrette pas son choix.

L'équipe de France est-elle meilleure avec ou sans Pogba ?

Interrogé sur RMC, Blaise Matuidi est revenu sur ses années parisiennes et a expliqué sa décision. "J’ai fait six très belles années à Paris, j’ai gagné des titres. Bien sûr que j’aurais aimé que l’on fasse mieux en Ligue des Champions mais je garde énormément de bons souvenirs. Pour franchir un cap, il fallait aller à l’étranger, vivre une nouvelle aventure et surtout aller dans un grand club, ce qu'est le PSG aujourd’hui. Mais à la différence de Paris, la Juve est une équipe qui a une grande histoire, qui a gagné énormément de titres dont la Ligue des Champions et qui est allée deux fois en finale ces trois dernières années. Ce n'est pas rien".

Parmi les mauvais souvenirs qui hantent encore l'ancien Parisien, la fameuse "remontada" en mars dernier contre le Barça (6-1) figure en bonne position. "Bien sûr que la remontada est mon pire souvenir avec le Paris Saint-Germain. Quand tu gagnes 4-0 à aller, tu te dis qu’il ne peut rien t’arriver. Et malheureusement, le pire est arrivé. Ça a été un moment très difficile. Comment est-il possible de perdre comme ça? Je me pose encore la question. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On n’a pas su aborder le match comme il le fallait. Peut-être avec un trop plein de craintes. A ce moment-là, c’était plus de la crainte qu’autre chose. Elle s’est installée et il y en a eu trop. Plein d’éléments sont entrés en compte mais je garderai ça pour moi car j’ai envie de regarder vers l'avant. Ça a été l’un des pires moments de ma vie".

L'article continue ci-dessous

Enfin, le milieu de terrain a rendu hommage à l'un de ses premiers entraîneurs dans la capitale, Carlo Ancelotti. "Ils (les entraîneurs) m’ont tous marqué, chacun avec ses qualités et ses défauts. Après ce ne sont que des jugements que l’on peut porter mais si je dois en ressortir un, c’est celui qui m’a vraiment fait franchir un cap, Carlo Ancelotti. C’est celui qui m’a fait passer du bon joueur de Ligue 1 que je pouvais être à un joueur de niveau international". Pour rappel, outre Ancelotti, le Français a connu Antoine Kombouaré, Laurent Blanc et Unai Emery pendant son passage au PSG.

 

 

Prochain article:
Le Bétis Séville s'impose au finish contre Gérone (3-2)
Prochain article:
Gattuso "accepte" la décision d'Higuain
Prochain article:
Monaco, Thierry Henry annonce Subasic "apte" et des "choses avancées" pour un attaquant
Prochain article:
Higuain non retenu dans le groupe du Milan pour le Genoa
Prochain article:
Mercato - Julian Weigl au PSG, c'est "non" pour le directeur sportif de Dortmund
Fermer