ASSE, un duo Sablé-Printant pour succéder à Gasset ?

Commentaires()
Getty
Quatrième de Ligue 1, Saint-Etienne pourrait s'appuyer sur une solution en interne pour prendre la succession de Jean-Louis Gasset, sur le départ.

Vainqueur de Nice ce samedi soir lors de la 37ème journée de Ligue 1, l'ASSE a assuré sa quatrième place et sa qualification pour la Ligue Europa la saison prochaine. Mais ce sera sans Jean-Louis Gasset. Fatigué, l'entraîneur de Saint-Etienne avait laissé planer le doute en conférence de presse après la rencontre, mais dès le lendemain, la presse locale s'est accordée pour dire que l'ancien adjoint de Laurent Blanc quitterait les Verts en fin de saison.

Bernard Caiazzo, président du conseil de surveillance du club stéphanois, a confirmé l'information qui avait fuité dans la presse ce lundi à l'occasion d'un point presse à Washington pour la promotion de la Ligue 1 aux Etats-Unis avec la Ligue de football professionnel : "Malheureusement, le coach nous a dit qu’il avait 65 ans et qu’il voulait prendre sa retraite, retourner auprès de sa famille. Nous sommes très tristes, aujourd’hui. Mais nous comprenons, nous respectons cela. Il y a le football mais il y a aussi la réalité de la vie".

Puel trop cher ?

Ghislain Printant Nantes Bastia Ligue 1 14022015

L'article continue ci-dessous

Selon les informations de L'Equipe, l'AS Saint-Etienne va manquer de moyens pour recruter un entraîneur de renom pour la saison prochaine et devra donc s'appuyer sur une solution en interne pour remplacer Jean-Louis Gasset. Si la priorité de l'ASSE se nommerait Claude Puel, libre depuis son éviction de Leicester au printemps dernier, mais ce dernier aurait des prétentions salariales, 250 000 euros par mois, trop élevées pour les Verts.

Outre Claude Puel, Fabio Celestini, Hervé Renard, Claude Makelele et Sabri Lamouchi sont également des noms qui gravitent autour de ce poste. Comme en 2009, Roland Romeyer songerait à promouvoir l'adjoint de l'actuel entraîneur. À l'époque, Christophe Galtier avait brillamment succédé à Alain Perrin. Dans le cas actuel, Ghislain Printant pourrait se voir offrir le poste, ce qui plairait à Jean-Louis Gasset. Apprécié des joueurs, Printant a déjà été numéro 1 par le passé lors d'un passage à Bastia. 

Un atout pour Ghislain Printant qui pourrait voir Julien Sablé lui être imposé comme entraîneur adjoint. Resté dans le staff technique après son échec en tant que numéro 1 en 2017, l'ancien milieu de terrain de l'ASSE pourrait former un duo avec Ghislain Printant. Néanmoins, cette solution ne plairait pas énormément à Bernard Caïazzo, selon L'Equipe. Les Verts avaient mal négocié l'après Galtier et vont devoir éviter de reproduire la même erreur.

Fermer