News Résultats en direct
Coupe de la Ligue

ASM-OM (2-1), Monaco prend sa revanche

23:01 UTC+1 30/10/2019
Ruben Aguilar Monaco Marseille Coupe de la Ligue 30102019
Dominé par l’OM il y a quelques semaines en Ligue 1, l’AS Monaco a rendu aux Phocéens la monnaie de leur pièce en les sortant de la Coupe de la Ligue.

La vengeance est un plat qui se mange froid. Il y a deux mois, Monaco tombait sur ses terres face à son rival du Sud à l’occasion de la 5e journée de Ligue 1 (2-3). Un faux-pas que les joueurs de la Principauté ont depuis digéré et ce mercredi ils ont réussi à dominer à leur tour l’équipe olympienne. C’était à l’occasion de l’entrée en lice des deux formations en Coupe de la Ligue.

Malgré une équipe largement remaniée, l’équipe de Jardim a réussi à imposer sa loi et prendre la mesure d’un OM qui évoluait lui avec l’ensemble de ses titulaires, si l’on excepte le suspendu Dario Benedetto. Durant le premier acte du match, sans jeter un œil sur la feuille du match, il était d’ailleurs compliqué de deviner quelle formation se produisait avec ses meilleurs atouts.

L’ancien montpelliérain Ruben Aguilar a été le principal artisan du succès monégasque. Relancé par son entraineur portugais, il s’est montré doublement décisif. Il a d’abord servi Jean-Kévin Augustin à la 25e, et ce dernier a conclu avec brio d’un tir en pivot (25e). Puis, il a trouvé la faille lui-même à la 40e sur une reprise du près suite à un tir d’Augustin mal repoussé par Mandanda.

Un OM trop emprunté

La seconde période a vu Marseille se rebiffer, mais sans trop de conviction. Les Olympiens ont manqué de mordant pour relancer le match rapidement. Ils l’ont fait à la 77e minute sur un centre-tir de Dimitri Payet à ras de terre et que Benjamin Lecomte a dévié dans ses propres filets, mais il était presque trop tard pour aller chercher l’égalisation. Et ils ne pouvaient pas vraiment le faire avec seulement deux tirs cadrés tentés dans ce match.

Au final, Monaco l’a donc emporté, assurant une qualification méritée pour les quarts. Une victoire qui s’inscrit dans la lignée des belles performances récentes réalisées en championnat. Pour l’ASM, la seule ombre du tableau a été la sortie sur blessure de Cesc Fabregas (13e). L’OM, de son côté, cale et c’est une belle opportunité de dépoussiérer son palmarès qui s’envole. Décidément, les Coupes ne réussissent vraiment pas aux Phocéens ces dernières années.