Arnaud Kalimuendo : serial-buteur en pleine ascension en Ligue 1

Arnaud Kalimuendo NXGN
Getty/Goal
Prêté à Lens par le PSG et grand fan du Brésilien Ronaldo, l'attaquant Arnaud Kalimuendo (19 ans) affiche déjà de belles promesses pour l'avenir.

Il est à la fois le présent et le futur. À 19 ans tout juste, Arnaud Kalimuendo vit sa première saison pleine en Ligue 1 avec le RC Lens. Auteur de cinq buts et trois passes décisives toutes compétitions confondues (20 matches), l'attaquant prêté par le PSG confirme chez les grands toutes les qualités entrevues dans les catégories de jeunes (plus de 60 buts sur ses deux dernières saisons en U19). À Rennes, le 5 décembre, il est devenu le premier joueur à marquer lors de chacune de ses trois premières titularisations avec Lens en L1 sur les 70 dernières saisons. Un record qui en appellera peut-être d'autres.

« Je ne suis plus le même qu'il y a six mois »

En attendant, celui que le vestiaire lensois surnomme 'Kali' ne souhaite pas tomber dans l'enflammade. Appelé pour la première fois en Equipe de France Espoirs au mois d'octobre, il sait que la route est longue. "Ma saison est bonne. Je m'épanouis, mais il y a encore beaucoup de matches. Il faut rester concentré", rappelle pour Goal le natif de Suresnes que Brest courtisait également l'été dernier. "Pour moi, Lens c'était le club idéal. Il y avait un peu tout ce que je recherchais. On m'a fait comprendre que j'aurais du temps de jeu. Je n'ai pas hésité une seule seconde." Un choix payant pour l'instant : "Je vois que je ne suis plus le même qu'il y a six mois. J'ai beaucoup mûri dans mon jeu mais je dois encore travailler, tous les jours, parce que j'ai des axes d'amélioration. Il ne faut jamais arrêter de se remettre en question. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas. J'essaye de chercher, de trouver, de tester. Je tente, je tente énormément... S'il y a des échecs, ce n'est pas grave. Je sais que je peux faire mieux, et je vais faire mieux !"

Arnaud Kalimuendo ne lâche pas cette exigence qu'il a pu observer chez les plus grands au Paris Saint-Germain. "J'ai énormément appris la saison dernière aux côtés des grands joueurs qu'on connaît comme Neymar, Mbappé, Icardi, Cavani aussi. Il y en a tellement ! J'ai gagné en maîtrise face au but, c'est quelque chose que j'essayais d'apprendre d'eux. Leur sérieux, leur professionnalisme, ce sont des choses qu'on retrouve. Quand tu côtoies ce genre de joueurs, tu fais attention à tout. J'étais comme dans un rêve. Je m'entraînais avec des joueurs que j'admirais, et là d'un coup c'était mes coéquipiers. C'est quelque chose de formidable pour moi en tant que jeune joueur. Je ne pouvais qu'apprendre."

"Je pense encore énormément à ce qu'ils ont pu me dire, reprend l'aîné d'une fratrie de quatre enfants. Je pense à ce qu'ils faisaient à l'entraînement, à ce qu'ils auraient fait à ma place sur telle ou telle action. J'essaye de m'inspirer des plus grands afin de me perfectionner car pour arriver au haut niveau il faut être bon partout. Je cherche à être toujours plus performant dans mon jeu sans ballon, devant le but, sur la répétition des efforts, les courses... Sur tout ! Je veux être le plus prolifique des attaquants."

« Quand Ronaldo m'a félicité, je me disais wow! ... J'étais en totale admiration devant lui »

La semaine passée, le Titi du PSG était devant sa télévision pour suivre la Ligue des Champions. Il a pu regarder les matches de Kylian Mbappé et Erling Haaland, auteurs respectivement d'un triplé et d'un doublé dans la plus grande des compétitions européennes : "Ce sont forcément des performances qui motivent. Quand j'ai vu Kylian marquer son triplé, j'étais très content pour lui parce que c'est un ami et que c'est toujours bien qu'il aide son équipe à gagner. C'est bien pour Haaland aussi. Voir ça, ça donne envie de se dépasser, de se surpasser, et de faire encore mieux dans son travail." Surtout que Kalimuendo, humble mais déterminé, rêve de disputer cette compétition dans un futur proche. Et pour y parvenir, il s'inspire de tous les profils : "Je suis à peu près tous les attaquants du monde. Je regarde les meilleurs comme Lewandowski et Haaland par exemple. J'aime cet attaquant, c'est un vrai tueur. Agüero, Harry Kane. Luis Suarez aussi, c'est un joueur que j'apprécie beaucoup. Je pioche chez chacun d'eux, ce sont tous des très bons attaquants. Il y a forcément quelque chose qui fait qu'ils se démarquent des autres."

Arnaud Kalimuendo Lens Ligue 1

Mais le vrai modèle de Kalimuendo, c'est Ronaldo, le Brésilien. Il a pu le rencontrer lors de la Coupe du Monde U17 après la petite finale remportée 3-1 face aux Pays-Bas fin 2019. Ce jour-là, le jeune buteur venait d'inscrire un triplé et l'ancien Galactique avait la charge de remettre les médailles. Un moment inoubliable. "Tout est allé tellement vite, dit-il. On passait récupérer nos médailles et le chef de notre délégation lui a dit 'c'est lui qui a marqué et tout'. Il a répondu : 'oui oui j'ai vu, félicitations, il faut continuer comme ça !' Moi, je le regardais avec des yeux... Je me disais 'wow!'... J'étais en totale admiration devant lui. Ces paroles-là je ne les oublierai pas, c'était incroyable. C'est le genre d'images qui resteront gravées à jamais." 

Tout réussit à Kalimuendo. En plus de marquer des buts, il a récemment validé son permis de conduire. Il sera face à un nouveau choix important pour son avenir en fin de saison. Rester à Lens, qui dispose d'une option d'achat, ou rentrer à Paris ? "Chaque chose en son temps, rétorque l'intéressé. Le plus important c'est de bien terminer la saison, de finir le plus haut possible et de continuer à prendre du plaisir avec mes coéquipiers. On verra ce qui se passera. Aujourd'hui j'ai juste envie de démontrer, de jouer, d'être performant. Je ne suis pas rassasié, je veux tout donner pour l'équipe."

Fermer