"Après la Tour Eiffel et Notre-Dame, Paris a un nouveau repère", Philipp Lahm encense le PSG

Dernière mise à jour
Getty Images

Dire que le PSG est considéré comme l’un des vilains canards du Vieux Continent est un doux euphémisme. La rencontre de la deuxième journée de Ligue des Champions, ce mardi soir, au Parc des Princes, contre Manchester City représente ce que de nombreux clubs veulent bannir : deux puissances économiques sur le marché des transferts qui sont sous le pavillon d’un Etat.

Parmi les clubs les plus amères envers le PSG et Manchester City, le Bayern Munich arrive en bonne position. Le club bavarois ne manque jamais l’occasion de remettre en cause la déréglementation du marché à cause de ces clubs, même s’il s’est fait plus discret ces derniers temps. Cela n’empêche pas l’une de ses idoles d’encenser le projet parisien, qui a pris un nouveau tournant durant l’été avec l’arrivée de Lionel Messi.

A la retraite depuis quatre ans, Philipp Lahm a désormais le temps d’observer de manière générale le football et ses dérives. Pour l’ancien capitaine du Bayern et de la sélection allemande, la ville de Paris compte désormais un nouveau joyau dans sa vitrine, après la Tour Eiffel ou Notre Dame de Paris.

L'article continue ci-dessous

"La Samaritaine (grand magasin parisien, NDLR) attire les gens. [...] Les gens veulent la voir comme la Tour Eiffel et Notre Dame. [..] La Samaritaine ressemble à l'équipe du PSG. Car on y trouve là-bas les joueurs de football les plus précieux au monde sous le même toit", a notamment analysé le champion du monde 2014, dans une tribune dans The Guardian.

"Neymar et Kylian Mbappé ne sont pas seulement les attaquants les plus talentueux du monde mais aussi les plus chers. Désormais, Lionel Messi porte également le maillot du PSG, sextuple footballeur mondial de l'année, l'ancien héros de Barcelone. Les trois sont les joueurs de football les plus célèbres de la planète et, ensemble, ils comptent plus d'un demi-milliard d'adeptes sur les réseaux sociaux. [...] Ce club est sur toutes les lèvres. Après la Tour Eiffel et Notre-Dame, Paris a un nouveau repère : une équipe de football au prix exorbitant."

"Le football d'élite, comme le montre le PSG, a changé. Les clubs poursuivent un nouveau modèle: l'identification n'est plus enracinée localement, mais l'intérêt est devenu global. Quand le PSG jouera contre City (ce mardi, à 21h en Ligue des Champions, NDLR), le monde entier regardera. Et il n'y aura pas de plus grand spectacle."