Un an après, les plus gros transferts du mercato hivernal 2018 sont-ils des réussites ?

Getty
La rédaction de Goal sort le carnet de notes pour les 10 transferts les plus marquants du mercato d'hiver 2018.

Considéré comme une période de correction pour les mauvais élèves, le mercato hivernal est un peu plus que cela. Il offre la possibilité à certaines écuries de mettre la dernière pièce manquante d'un puzzle, avant le printemps, où toute une saison se dessine, souvent. Pour autant, trouver la bonne pioche à cette période de l'année reste un défi ardu. Même quand on y met le prix... Goal évalue, un an après, les 10 transferts majeurs de l'hiver dernier.

  1. Getty Images

    #1 Alexis Sanchez

    D'Arsenal à Manchester United.

    Note : 7/20.

    Avec 4 petits pions et 9 passes décisives en 32 apparitions, le bilan chiffré d'Alexis Sanchez est loin, très loin, des attentes qu'il suscite. À Londres, le Chilien était devenu l'un des joueurs les plus déstabilisants d'Angleterre par son explosivité, ses changements d'appui et sa voracité. Old Trafford n'a rien retrouvé de tout cela pour le moment. Mais José Mourinho est parti... Comme d'autres talents bridés, l'ancien Gunner semble prêt à renaître.

  2. Getty

    #2 Olivier Giroud

    D'Arsenal à Chelsea.

    Note : 11/20.

    Il n'est pas simple de jauger l'expérience d'Olivier Giroud à Chelsea parce que le champion du monde français a souvent existé par le but. Mais la subtilité, justement, c'est que c'est un peu moins le cas depuis cet été. Avec 14 réalisations depuis son arrivée en janvier, Giroud n'est plus dans ses standards d'Arsenal. Il a dû affronter la concurrence d'Alvaro Morata avant de gagner des points par son travail de sape et son altruisme. Encourageant, mais peut mieux faire.

  3. Getty Images

    #3 Diego Costa

    De Chelsea à l'Atlético de Madrid.

    Note : 11/20.

    C'est pour sortir du placard et redevenir footballeur que Diego Costa a ouvert le deuxième chapitre de sa carrière à l'Atlético. Ses premiers mois ont été intenses, entre une expulsion rapide et un impact immédiat aux côtés d'Antoine Griezmann pour bonifier le Français. Mais le bilan de l'Espagnol s'est progressivement étiolé à cause d'une pluie de blessures, à tel point que la rumeur d'un attaquant dans l'écurie madrilène revient à nouveau sur la table...

  4. Getty Images

    #4 Lucas Moura

    Du Paris Saint-Germain à Tottenham.

    Note : 12/20.

    Il a fallu 6 mois à Lucas pour trouver ses marques à Tottenham. Dans une armada offensive où les circuits sont rodés et les rôles distribués depuis des années, le Brésilien montre le bout de son nez, peu à peu. C'est lui, mi-décembre, qui a permis aux Spurs d'arracher leur ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions sur la pelouse du Camp Nou. Avec ses qualités et ses défauts, l'ex-Parisien a lancé son histoire en Angleterre et réintégré la Seleçao, ce qui traduit tout de même sa montée en puissance.

  5. Getty Images

    #5 Philippe Coutinho

    De Liverpool au FC Barcelone.

    Note : 12/20.

    Après avoir dépensé 160 millions d'euros pour attirer Philippe Coutinho dans ses filets, le Barça est en droit d'attendre plus du Brésilien. C'est simple, l'expérience de Coutinho en Catalogne se résume en deux périodes distinctes (à l'image de son Mondial) : six premiers mois vraiment satisfaisants (8 buts et 5 passes décisives), et six autres beaucoup moins consistants (4 buts et une passe décisive depuis le début de saison). Actuellement, Coutinho a même perdu sa place de titulaire, malgré sa polyvalence - il peut jouer au milieu ou dans la ligne d'attaque. Elève en perdition. 

  6. Getty Images

    #6 Ross Barkley

    D'Everton à Chelsea.

    Note : 12/20.

    Ce vrai talent du foot anglais peut enfin s'exprimer depuis le début de la campagne actuelle, en enchaînant les matches avec quelques copies convaincantes. Après son arrivée à Chelsea, Ross Barkley s'est surtout abonné à l'infirmerie, notamment à cause d'une blessure en février, puis d'une autre en mars. Le milieu des Blues a signé 3 buts et 3 passes décisives cette saison.

  7. Getty Images

    #7 Henrikh Mkhitaryan

    De Manchester United à Arsenal.

    Note : 14/20.

    On monte encore d'un cran avec le milieu offensif Henrikh Mkhitaryan, qui refait parler sa vista à Arsenal après un passage sans relief à Manchester United. En dépit d'une irrégularité certaine, l'Arménien a donné un nouveau souffle à sa carrière. Peu de temps après son arrivée, il a d'ailleurs signé une prestation assez exceptionnelle en distillant trois passes décisives dans un même match, face à Everton. Et il reste un élément notable depuis l'arrivée d'Unai Emery. Mention bien.

  8. (C)Getty Images

    #8 Pierre-Emerick Aubameyang

    Du Borussia Dortmund à Arsenal.

    Note : 15/20.

    Dans l'axe, à gauche, en Allemagne ou en Angleterre, "Aubame" n'a plus à demontrer ses qualités de finisseur. D'autant que les caractéristiques de la Premier League collent à son profil d'attaquant de profondeur. En 39 apparitions sous le maillot rouge et blanc, l'ancien Stéphanois a scoré 25 buts et formé un tandem prolifique avec Alexandre Lacazette. Du travail bien fait.
  9. Getty Images

    #9 Aymeric Laporte

    De l'Athletic Bilbao à Manchester City.

    Note : 16/20.

    "C'est un jeune joueur, nous sommes très satisfaits du niveau qu'il montre jusqu'à présent. Bien sûr, Il avait besoin d'une période pour s'adapter, mais pas une longue période...". Ces mots, signés Pep Guardiola, valident l'intégration réussie d'Aymeric Laporte à Manchester City. Encore perfectible défensivement, le Français s'illustre par sa qualité de relance et sa polyvalence dans le nord de l'Angleterre. Recruté pour 65 millions d'euros, Laporte, champion d'Angleterre, a acquis un statut. Il toise désormais un autre maillot bleu...

  10. Getty

    #10 Virgil Van Dijk

    De Southampton à Liverpool.

    Note : 18/20.

    Virgil Van Dijk a réussi la plus belle année calendaire de sa jeune carrière depuis son arrivée à Liverpool. Défenseur le plus cher du monde (84M€), le puissant néerlandais est devenu une référence mondiale à son poste. Il a tout : l'agressivité, la sérénité, l'âpreté, la qualité de passe et le jeu aérien - défensif et offensif. Finaliste de la Ligue des champions la saison passée, il pourrait être l'un des grands artisans du titre de champion d'Angleterre, que le peuple d'Anfield attend depuis 1990. Un monstre.