Penaltygate : "Si Unai Emery n'a pas choisi de tireur, il faut le critiquer"

PartagerFermer Commentaires
EXCLUSIF - René Simões, entraîneur brésilien, a croisé la route de Neymar quand il était à Santos. Il donne son avis sur l'affaire qui secoue le PSG.

C'était une époque où Neymar n'était encore une promesse du football mondiale mais qu'il causait déjà bien des ravages. En 2010, Atlético Goianiense affronte le Santos du Brésilien qui n'a alors que 18 ans mais son caractère est déjà bien forgé. Le jeune attaquant star du club mtyhique de Pelé rentre dans une grandre colère après que son entraîneur, Dorival Junior, ne l'ait pas autorisé à tirer un penalty. Le technicien se fera limoger quelques jours après cet incident. 

Le frère de Lo Celso retourne à Rosario 

L'article continue ci-dessous

À l'époque l'entraîneur de l'équipe adverse, René Simões, avait donné une interview en estimant que : "nous avons créé un montre" pour revenir sur le comportement de Neymar. Quelques années après, il estime cependant que l'attaquant star du Brésil et du PSG a progressé en maturité.

"Je crois que quelqu'un lui a promis qu'il pourrait être le meilleur au monde ici"

Pour Goal, l'entraîneur aujourd'hui sans club s'est exprimé sur les tensions actuelles au PSG en raison du penalty disputé par Neymar à Cavani lors du succès 2-0 contre l'OL dimanche soir en mettant Unai Emery face à ses responsabilités s'il est avéré qu'il n'a pas fait de choix pour le tireur attitré. "C'est l'entraîneur qui doit décider. S'il a estimé que c'était Cavani, alors Neymar est à blâmer. Si il a choisi Neymar, c'est Cavani à qui ont faire des reproches. Et s'il n'a pas choisi, il est à critiquer pour ce qui s'est passé. Dans cet épisode avec Santos, son entraîneur avait estimé qu'il ne devait pas tirer le penalty."

René Simões, ancien coach de Botafogo et de Sao Paulo, pense toutefois que le PSG a effectué de nombreuses promesses au Brésilien lors de son arrivée, ce qui peut expliquer son attitude dimanche. "Je crois que quelqu'un lui a promis qu'il pourrait être le meilleur au monde ici. Et le meilleur du monde fait comme Cristiano Ronaldo : des penaltys, des coups francs... tout. Il en va de même pour Messi. Je crois qu'ils lui ont promis d'être responsable de toutes ces situations de jeu importantes."

Prochain article:
Rennes-Lille - Malgré la victoire, Christian Gourcuff reste sous tension
Prochain article:
OM, McCourt : "Dépenser plus que le PSG pour gagner serait une stratégie ridicule"
Prochain article:
Liverpool, Klopp : "La course au titre ? City est si fort"
Prochain article:
Barça, Valverde : "Luis Suarez est inestimable pour nous"
Prochain article:
Face au PSG, l’OM doit d’abord résister avant d’espérer un exploit
Fermer