Real Madrid, Perez : "Cristiano Ronaldo a un contrat et sa clause libératoire est de 1 milliard"

Commentaires()
Getty Images
Florentino Perez, le président du Real, a exprimé son soutien envers Ronaldo. Et tout en le défendant, il a rappelé qu'il n'était pas à vendre.

Discret depuis que les poursuites judiciaires contre Cristiano Ronaldo ont été révélées, Florentino Perez a pris la parole lundi soir à l'occasion d'une interview à Onda Cero. Le président du Real Madrid a profité de son passage de quelques minutes sur la célèbre station radio espagnole pour exprimer ce que le joueur portugais réclamait, à savoir un soutien total. Et il a même tout fait pour flatter son égo. "Il est meilleur que nous. Il est beaucoup plus puissant et plus important que tous ceux qui sont ici", a déclaré l'homme fort du Real. 

Perez loue le travail de Zidane

Alors que son joueur est montré du doigt de toutes parts, Perez a aussi regretté que "la présomption d'innocence n'ait pas été respectée". Tout en confiant ne pas avoir parlé avec son joueur depuis qu'ils se sont séparés au lendemain du triomphe en Ligue des Champions, il s'est aussi dit certain que "Cristiano est en règle avec toutes ses obligations fiscales". "Il a toujours fait les choses proprement. C'est juste une confusion qui doit être clarifiée", a-t-il poursuivi.

"Sa clause libératoire est de 1 milliard d'euros"

Il y a quelques jours, la presse portugaise a fait état d'un gros mal-être chez Ronaldo. On dit du quadruple Ballon d'Or qu'il est lassé du traitement qui lui est réservé, qu'il ne se sent pas assez soutenu et qu'il feint de vouloir partir seulement pour pousser ses employeurs à régler sa dette. Des hypothèses auxquelles Perez ne croit pas une seconde : "Non, il ne veut pas qu'on règle son amende…Il n'est pas comme ça. Et je suis sûr qu'il n'est en rogne contre personne par rapport à cette question-là. S'il est furieux, c'est uniquement contre la presse par rapport à la manière dont il a été traité". Pour la suite, Perez attend de rencontrer son protégé pour décider des démarches à entreprendre : "Chaque fois qu'il y a eu un problème, nous l'avons résolu. Nous attendrons que la Coupe des Confédérations se termine et nous verrons l'étendue de tout ce qui a été écrit".

Depuis 2009 et le moment où il est allé le chercher à Manchester United, Perez a toujours répondu au moindre caprice de CR7. Serait-il tenté de lui offrir un nouveau contrat revalorisé pour l'aider à chasser ses états d'âme ? Le très respecté dirigeant ne se pose pas la question pour l'instant, car il est intimement convaincu que Ronaldo ne bougera pas. "Il m'a toujours dit qu'il était bien à Madrid. Cristiano Ronaldo a un contrat et c'est un joueur du Real", a-t-il rappelé.  Et si une grosse offre arrivait pour l'ancien mancunien ? "Sa clause libératoire est de 1 milliards d'euros ! a-t-il rétorqué. Et nous n'avons pas eu d'offres pour lui. Le Cheikh du PSG est un ami à moi et il ne m'a pas appelé". 

Fermer