Clasico, le XI 100% catalan du Barça, contre le XI 100% espagnol du Real

Commentaires()
Et si le Real et le Barça s'affrontaient uniquement avec des joueurs du cru ? À quoi ressembleraient leurs équipes types ?

Le duel Real-Barça, c'est surtout un choc entre deux armatures mythologiques et deux idéologies distinctes, voire carrément antagoniques. Et si la singularité de leur statut les rapproche, tout le reste oppose le Real et le Barça. Nous avons enlevé les recrues étrangères pour proposer un onze 100% catalan au Barça défiant une équipe 100% espagnole du côté de Madrid. Mais qui l'emporterait dans ce cas entre les deux rivaux ? 

Clasico, Xavi voit le Barça écarter le Real de la course au titre

11 real ps

Et on commence avec le Real Madrid. Au poste de gardien, on retrouve Kiko Casilla, natif de... Catalogne et ancien portier de l'Espanyol Barcelone. Le fidèle andalou Sergio Ramos occupe la charnière aux côtés du jeune Jesus Vallejo, lequel a très peu joué cette saison après un retour de prêt de Francfort à l'été. Exit Marcelo à gauche, le polyvalent Nacho fait office de latéral sur ce flanc. Carvajal, lui, ne bouge pas à droite.

Au milieu, le trio Modric, Kroos, Casemiro est remplacé par un quatuor composé d'Asensio, d'Isco, mais aussi des jeunes remplaçants actuels Ceballos et Llorente, bombardés titulaires pour l'occasion. Mayoral et Lucas Vazquez forment le front offensif.

xi barça ps

En face, le onze du Barça comporte beaucoup de jeunes issus de La Masia. On commence avec Varo en portier, qui aura la lourde tâche de remplacer l'excellent Ter Stegen pour les besoins de ce onze. Piqué, Sergi Roberto et Jordi Alba sont connus du grand public en défense, ce qui est moins le cas pour Morer.

Le jeune prodige Carles Alena forme le trio du milieu de terrain en compagnie des deux Busquets (qui n'ont par ailleurs aucun lien de parenté), Sergio et Oriol. Ce dernier étant beaucoup moins notoire que son homonyme, mais qui est lui aussi un prometteur milieu défensif formé à Barcelone. 

Aleix Vidal se retrouve promu pointe droite du trident de ce 4-3-3 imaginaire en compagnie de Deulofeu, son pendant à gauche. En fer de lance, on retrouve le jeune attaquant Marc Cardona, qui avait fait ses débuts en attaque première en novembre 2016 face à Hercules en Coupe du Roi.

L'article continue ci-dessous

Qui l'emporterait selon vous en cas de confrontation entre ces deux onze ? 

 

 

Fermer