Real Madrid - Valence (2-0), Benzema et le Real font le boulot

Real Madrid Kroos Valencia 2021
Getty Images
Le Real Madrid a fait honneur à son statut lors de la réception de Valence ce dimanche (2-0). Karim Benzema a encore frappé.

Le Real Madrid passait un test important ce dimanche à domicile avec le duel face aux Ché de Valence. Même si ces derniers ne sont pas au mieux cette saison, ils ont déjà prouvé leur aptitude à se surpasser face aux gros de la Liga. A l’aller, à Mestalla, ils avaient d’ailleurs infligé une lourde défaite aux Merengue. Cette fois, ces derniers ne se sont en revanche pas fait surprendre.

En plein redressement depuis quelques rencontres, les hommes de Zinédine Zidane ont signé le match qu’il fallait face à Gameiro et ses partenaires. Ils ont eu la mainmise sur les débats, et derrière ils n’ont presque rien laissé passer. Au final, ils ont récolté un succès somme toute logique 2-0.

Benzema a encore montré la voie

C’est Karim Benzema, en homme providentiel, qui a donné l’avantage aux champions d’Espagne. A la 12e minute, le Français a surgi pour inscrire son 12e but de la saison. D’une frappe enroulée du droit à l’entrée de la surface, il n’a laissé aucune chance au portier adverse. C’était le seul but de la partie de l’ancien lyonnais, mais il aurait pu s’en offrir d’autres. A la 39e, il a placé une tête qui a fini légèrement à côté et à un quart d’heure de la fin, il a mis un tir rasant que Jaume Domenech a repoussé difficilement.

L'article continue ci-dessous

Le dernier rempart de Valence a aussi dû s’interposer en première période face à Casemiro (19e) et Modric (40e), préservant un peu les siens dans la rencontre. En revanche, il n’a rien pu faire à la 42e minute sur un tir de Toni Kroos. Parfaitement servi par Lucas Vazquez, l’Allemand a décoché une frappe à ras de terre imparable, assurant le break pour le Real au meilleur moment du match.

Le Real perd Carvajal sur blessure

En seconde période, Valence a fini par réagir dans cette partie, mais ce fut une réaction timide. Thibaut Courtois n’a eu qu’un seul arrêt à effectuer. C’était à la 52e minute sur une tentative lointaine de Maxi Gomez.

Sans trembler, le Real a donc remporté ce classique du championnat espagnol. Les Madrilènes imitent l’Atlético Madrid et le FC Barcelone, qui s’étaient aussi imposés aisément la veille. Une sortie satisfaisante des Merengue et qui aurait pu être parfaite s’il n’y avait pas eu la blessure de Dani Carvajal au cœur de la première période. 

Fermer