Pour Bernard Lama, Neymar n'est pas assez proche des parisiens

Commentaires()
getty
Ancien gardien du Paris Saint-Germain, Bernard Lama a estimé que Neymar devrait prendre conscience de son influence majeure sur la capitale.

Arrivé au Paris Saint-Germain l'été dernier avec le statut de superstar, Neymar avait été l'attraction numéro une d'un mercato particulièrement mouvementé, si bien pour le club francilien que pour le FC Barcelone, où il évoluait depuis 2013. Trop fort pour la plupart des défenses du championnat de France, le tube de l'été s'était même rapidement tansformé en tube de l'année, tant le Brésilien semblait avoir trouvé un nouveau terrain de jeu avec la Ligue 1

Malheureusement pour celui qui compte 90 sélections avec la Seleçao, pour 57 buts inscrits, sa saison avait été écourtée de manière brutale face à l'Olympique de Marseille, le joueur se blessant gravement et devant dire adieu au match retour contre le Real Madrid ainsi qu'au reste de sa saison. De plus, malgré ses prestations ahurissantes, l'attitude de Neymar n'avait parfois pas été du goût de certains observateurs, ainsi que des supporters du club de la capitale. Pour Bernard Lama, l'ancien portier du PSG, le numéro 10 parisien devrait s'investir davantage pour réellement comprendre où il s'est engagé. 

"Qu’il mesure à quel point il est un phénomène social..."

"Neymar est arrivé en pays conquis. Le club le maintient dans sa bulle au lieu de l’initier à Paris, à la région, à la base des fans, etc. Il faudrait renforcer son envie de s’investir humainement", a d'abord estimé le champion du monde 1998 dans les colonnes de France Football. "Cela passe par la rencontre avec les jeunes du centre de formation, des actions en banlieue... Il faut qu’il sente la ville, qu’il comprenne les fans, qu’il voit ces gosses avec un maillot du PSG floqué à son nom, qu’il mesure à quel point il est un phénomène social...", a-t'il ajouté, conscient de l'engouement que pourrait générer un tel joueur à Paris. 

Une chose est sûre, même si l'initiative serait plus que louable de la part de la star brésilienne, nul doute qu'elle sera rapidement reléguée au second plan si le joueur entame sa prochaine saison comme il avait débuté la précédente, lui qui avait inscrit 19 buts et délivré 13 passes décisives en 20 rencontres de Ligue 1 disputées. Premier adversaire du Paris Saint-Germain cette saison, le Stade Malherbe a en tout cas de quoi s'inquiéter d'ici dimanche soir (21h00), le club normand ayant de grandes chances d'être le premier à subir le traitement de l'équipe désormais entraînée par Thomas Tuchel. 

Fermer