News Résultats en direct
Monaco

Le top 5 des destinations "exotiques" du Trophée des champions

17:40 UTC+2 29/07/2017
PASTORE PSG LYON 06/08/2016
Pour la deuxième fois de son histoire, le Trophée des champions aura lieu à Tanger. Une délocalisation devenue fréquente pour ce rendez-vous...

Pour une multitude de raisons, le Trophée des champions reste un rendez-vous estival à cocher. Parce qu'historiquement, cette opposition est un titre, même mineur. Parce que sportivement, elle permet de jauger les degrés de préparation de deux poids lourds. Et parce que culturellement, elle se déroule souvent dans des décors inhabituels. Après avoir fait les beaux jours des villes de province, cette rencontre entre le dernier champion et le vainqueur de la Coupe de France (ou son dauphin en cas de doublé) explore aujourd'hui d'autres horizons. Voici le top 5 de ces destinations lointaines.

Les Abymes, Guadeloupe (1986)

Bordeaux-PSG (1-0). Pour la dernière année de sa première version, le "Challenge des champions" est organisé au Stade René-Serge-Nabajoth des Abymes, en Guadeloupe. Cette nouveauté marque une progression énorme dans l'optique de délocaliser la compétition puisque la Supercoupe française n'avait jamais dépassé l'Hexagone jusqu'alors. Pour ce que représente la Guadeloupe, aussi, ce choix est le premier symbole fort de l'histoire de la compétition. Devant une affluence de 12.000 spectateurs, le Paris Saint-Germain, qui venait de remporter son tout premier titre de champion de France, avait été dompté par Bordeaux (1-0). 

Libreville, Gabon (2013)

PSG-Bordeaux (2-1). Une grande première en Afrique Subsaharienne. Laurent Blanc, fraîchement nommé aux commandes du PSG après le départ de Carlo Ancelotti, affronte une formation bordelaise qu'il connait jusqu'au bout des ongles. Sans convaincre, Paris s'impose sur le fil après avoir été mené, mais l'essentiel est ailleurs. Devant presque 35.000 spectateurs au Stade d'Angondjé, le pays-hôte réussit son pari au gré et à la barbe d'autres nations majeures qui s'étaient portées candidates, comme le Brésil ou la Chine

Montréal, Canada (2009)

Bordeaux-Guingamp (2-0). Dans le costume du champion, cette fois-ci, Bordeaux a été le premier club français, avec Guingamp, à visiter un pays étranger pour ce rendez-vous estival. En 2009, le Canada est désigné pour l'organisation de la "Supercoupe" française qui avait toujours eu lieu en France, en métropole ou dans les DOM-TOM. Dans un pays où le soccer reste encore en plein essor, les Girondins de Blanc se jouent de Guingamp (2-0) au Stade Olympique de Montréal devant une belle affluence, encore (35.000 spectateurs).

Klagenfurt, Autriche (2016)

PSG-Lyon (4-1). Il ne faut pas se mentir, la huitième édition du Trophée des champions à l'étranger ressemblait à celle de trop. Avec son climat continental et ses décors plongeants, l'Autriche a de beaux atouts mais cette édition n'a pas été une franche réussite. Stade vétuste, ambiance feutrée, réalisation télévisée ratée, ce PSG-Lyon remporté par le club de la capitale pour la première de l'ère Emery (4-1) n'est pas resté dans les annales. "Je suppose que c'est commercial, on va faire avec...", avait déploré Thomas Meunier. La LFP, elle, n'avait pas vraiment goûté l'organisation et la faible affluence (à peine 10.000 personnes). "Le promoteur autrichien IFCS avait pris l’engagement d’une affluence de 25.000 entrées. Il était seul responsable de la billetterie et du marketing de l’événement. L’organisation du match sur les aspects sécurité et logistique des équipes a été irréprochable mais la Ligue a été abusée par le promoteur sur la commercialisation de la billetterie".

Tanger, Maroc (2011, 2017)

Lille-Marseille (4-5). La cité marocaine a vécu l'un des rencontres les plus spectaculaires de l'histoire de la compétition. Une pluie de buts lors d'un Lille-OM mémorable où le champion de France avait vu son prédécesseur avoir le dernier mot. Côté tribunes, cette édition avait accueilli 33.900 spectateurs au Stade Ibn-Batouta, qui a une capacité de 45.000 places. Un très bon souvenir, donc, pour les fans de football de la ville du Nord du pays, qui pourront encore assister à ce rendez-vous cet été. Avec l'espérance d'assister à une autre pluie de buts. Et d'apercevoir quelques stars supplémentaires sur la pelouse...