Bordeaux-PSG (0-1) : Sarabia se relance enfin

Kimpembe Sarabia Bordeaux-PSG
Getty Images
Emprunté et peu influent sur ses dernières apparitions cette saison, Pablo Sarabia, buteur, a sorti la tête de l'eau ce mercredi à Bordeaux (0-1).

On ne l'avait plus vu à pareille fête depuis des lustres. Profitant des nombreuses absences pour être titulaire ce mercredi à Bordeaux (0-1), Pablo Sarabia (28 ans) a montré de très bonnes choses sur l'aile droite. Mobile dans ses déplacements, intéressant dans l'orientation du jeu et surtout décisif, l'international espagnol (3 sélections, 1 but) a su répondre présent au sein d'une attaque privée d'Angel Di Maria, Neymar, Kylian Mbappé ou encore Moise Kean, touché par la Covid-19 ces dernières heures.

Sans aucun doute le Parisien le plus dangereux sur la première demi-heure, Sarabia a été celui qui a mis le PSG sur les bons rails en ouvrant le score. Son cinquième but de la saison. Bien servi par Gueye, et l'auteur d'un déplacement somptueux dans la surface adverse, l'ancien Sévillan n'a pas tremblé au moment de tromper Costil d'un tir croisé du gauche (0-1, 20e). Quelques minutes auparavant, le gardien girondin avait déjà dû s'employer sur une frappe de Sarabia, encore une fois libre de tout marquage dans la boîte (16e).

"Maintenant, je suis prêt"

La satisfaction est d'autant plus grande que Pablo Sarabia traînait son spleen ces derniers mois. Depuis l'apparition du coronavirus il y a un an, et la mise en place d'un premier confinement en France, il n'avait jamais vraiment retrouvé les qualités qui étaient les siennes la saison passée. Celles d'un "supersub" capable de sublimer l'équipe parisienne sur des rendez-vous importants comme lors d'un match à Madrid en novembre 2019 où il sauve Paris d'une défaite en signant un but magnifique.

Interrogé sur sa méforme, le Madrilène de naissance confiait cette semaine sur le site officiel du PSG : "Je me suis blessé (fin novembre) et j’ai dû m’arrêter un mois et demi. C’est très difficile sur le plan individuel. J’ai passé des moments compliqués après avoir eu le Covid, parce que je ne me sentais pas bien. Je ne pouvais pas répéter les efforts. Je ne me sentais pas en forme. Maintenant, je suis prêt. Je suis meilleur qu’avant et je vais continuer à travailler avec l’équipe pour gagner tous les titres possibles."

L'article continue ci-dessous

À l'image de son équipe, il a logiquement baissé de rythme en seconde période jusqu'à sa sortie (87e). Alors qu'il avait été un poison pour Loris Benito, le latéral gauche bordelais, sur les 45 premières minutes, il a été davantage muselé ensuite, se montrant plus discret dans la création. Mais le bilan reste malgré tout positif, et révèle des motifs d'espoir pour la suite. 

Comme Julian Draxler, Rafinha ou encore Idrissa Gueye, Pablo Sarabia a donné de bons signaux à Mauricio Pochettino, qui ces derniers jours n'a cessé de rappeler l'importance des habituels remplaçants sur ce genre de rendez-vous. Il faudra évidemment confirmer sur la durée. Mais l'espace d'une soirée, on a enfin retrouvé un très bon Sarabia.

Benjamin Quarez, au Matmut Atlantique.

Fermer