News Résultats en direct
Arsène Wenger

Arsenal, Arsène Wenger accepte de parler de sa succession

16:33 UTC+2 25/04/2018
2018-04-23 Arsene Wenger
En fin de saison Arsène Wenger va passer la main du côté d'Arsenal. L'entraîneur français comprend l'intérêt autour du nom de son successeur.

Concentré sur la fin de saison d'Arsenal, Arsène Wenger ne peut pas échapper aux spéculations quant au nom de son successeur à la tête des Gunners. Maintenant que l'entraîneur français a officialisé son départ à la fin de la saison actuelle, après vingt-deux ans de bons et loyaux services sur le banc londonien, les rumeurs vont bon train concernant les nombreux candidats pour assurer l'héritage de l'ancien technicien de l'AS Monaco.

Avant la rencontre capitale d'Europa League contre l'Atlético Madrid qui pourrait lui permettre d'assurer une sortie à la hauteur de son histoire avec les Gunners en remportant la compétition, Arsène Wenger a avoué comprendre que les journalistes cherchent à connaître le nom du futur coach d'Arsenal : "Ce n’est pas bizarre. Les gens veulent savoir ce qui les attend dans le futur. C’est totalement normal".

Au vu de son histoire avec le club londonien, Arsène Wenger aura peut-être son mot à dire sur le futur entraîneur. S'il a adoubé Patrick Vieira récemment, le Français tient également en haute estime Luis Enrique, un des favoris pour reprendre le poste : "J'ai une très haute opinion de Luis Enrique mais je ne veux pas influencer le choix du futur manager. Mais bien sûr j'ai une haute opinion de Luis Enrique".

Un futur incertain

Outre Luis Enrique, Carlo Ancelotti, Patrick Vieira, Thierry Henry et même Joachim Löw font partie des noms qui reviennent avec insistance du côté de l'Emirates Stadium. Arsène Wenger a également évoqué son futur et ne sait pas encore de quoi il sera fait : "Je ne sais pas ce que je vais faire. Je vais continuer à travailler. Vais-je prendre un peu de repos ? Je ne sais pas. Ma fierté a toujours été de donner le maximum jusqu’au dernier jour de mon contrat. Pour le moment, je ne suis pas prêt à m’engager ailleurs".

Même si les dernières saisons d'Arsène Wenger à la tête d'Arsenal ont été quelque peu décevantes, le Français dispose toujours d'une belle cote à l'étranger et nul doute qu'une victoire en Europa League cette saison ne ferait que prouver à ses détracteurs qu'il n'est pas encore dépasser par les évènements, mais pour cela, encore faudra-t-il se défaire de l'Atletico Madrid avant de jouer une éventuelle finale à Lyon.