OL - Mercato : Rayan Cherki finalement vendu ?

Rayan Cherki NXGN 2021Getty Images

Sacré casse-tête à venir pour l'Olympique Lyonnais. Après avoir réalisé un mercato ambitieux, le club rhodanien souhaitait également clarifié la situation contractuelle de nombreux joueurs présents au club. Maxence Caqueret a prolongé tandis qu'Houssem Aouar et Moussa Dembélé, qui sont en fin de contrats en juin 2023, sont plutôt sur le départ. Le premier devrait rejoindre le Betis tandis que le second ne souhaite pas prolonger et n'a pour le moment aucune porte de sortie.

Cheyrou met la pression

Mais il y a un autre joueur en fin de contrat en juin 2023 qui pose davantage problème à l'Olympique Lyonnais : Rayan Cherki. Alors que l'Olympique Lyonnais a ouvertement affiché son souhait de prolonger son jeune prodige. Et tandis que les dirigeants semblaient confiants, Jean-Michel Aulas en tête, les négociations traînent et aucun accord n'a encore été annoncé. Une situation qui pourrait obliger l'OL à revoir sa copie. Dans un entretien accordé à OL TV, Bruno Cheyrou, chargé du recrutement, a envoyé un message aux joueurs en fin de contrat en 2023.

OL - Bosz : "C'est trop tôt pour parler de podium"

"Dans ce cas-là, c'est soit ils prolongent, soit ils partent. En tant que club, on est en droit de demander à ce qu'ils s'engagent sur le moyen terme avec nous car on est au début d'un projet sur plusieurs années. On ne veut pas faire un "one-shot", un coup la Ligue des champions et ensuite plus rien. On souhaite rester le plus haut possible le plus longtemps possible. Nous devons pouvoir avoir des joueurs pleinement impliqués dans le projet, or, avec un an de contrat, c'est plus difficile d'imaginer que les gars soient impliqués", a indiqué Cheyrou.

Une prolongation ou un départ

"Sur les postes axiaux, on est plutôt bien pourvu. En défense, nous avons 6 joueurs, dont 2 de trop, ce qui veut dire qu'on doit réussir à dégraisser en libérant ou en vendant. Au milieu et en attaque c'est la même chose. On doit être capable de faire de la place aux jeunes du centre de formation. Nous avons cette chance-là et on doit s'en servir. Par exemple, dans l'entrejeu il y a Mohamed El Arouch à qui on veut faire de la place, devant on a Bradley Barcola", a ajouté le responsable du recrutement mettant un coup de pression direct aux joueurs dont le contrat s'achèvera l'été prochain.

Lyon-Ajaccio (2-1) - Lyon lance bien sa saison contre Ajaccio

Quid de Rayan Cherki dans cette histoire ? Selon les informations de Le Progrès, il existe une possibilité pour que le jeune prodige de 18 ans ne soit plus à l'Olympique Lyonnais à la fin du mercato estival. Certes, la volonté et l'objectif de Lyon est de prolonger Rayan Cherki mais en cas d'échec, un départ n'est pas à exclure. En effet, Le Progrès annonce que l'OL commence à perdre patience avec le clan du jeune ailier qui ne répond pas explicitement aux demandes des Gones.

Le clan Cherki joue la montre

Les dirigeants de l'Olympique Lyonnais souhaitent forcément être fixés rapidement puisqu'ils doivent anticiper pour ne pas perdre Rayan Cherki gratuitement l'été prochain. Un scénario qu'exclut formellement le club rhodanien. En effet, le jeune joueur de 18 ans dispose d'une valeur marchande certaine et quitte à ne pas le prolonger autant récupérer une indemnité de transfert. Le problème, c'est qu'à l'inverse, selon Le Progrès, le clan Cherki joue la montre afin d'étudier les approches des autres clubs.

L'Olympique Lyonnais n'a pas encore rendu les armes et conserve l'espoir de garder et prolonger Rayan Cherki. Mais plus que jamais la balle est dans le camp du joueur et de son clan. Peu utilisé par Peter Bosz la saison dernière, Rayan Cherki est déjà à un premier sérieux virage de sa carrière. Poursuivre sa carrière avec son club formateur ou tenter de faire le grand saut sans avoir une réelle expérience au plus haut niveau et ce malgré le talent certain dont il dispose.