News Résultats en direct
Transferts

Nice : Julien Fournier réagit à la rumeur Steve Mandanda

11:03 UTC+1 22/01/2022
Steve Mandanda
Julien Fournier, directeur du football à Nice, estime que les Aiglons n’ont pas besoin de recruter chez les gardiens malgré la rumeur Mandanda.

C’est un mythe qui s’est écroulé cette saison à Marseille. Quinze ans après son arrivée sur la Canebière, Steve Mandanda a été relégué sur le banc des remplaçants par Jorge Sampaoli. Malgré son statut de légende, le champion du monde 2018 a vu débarquer Pau Lopez et a dû se faire une raison. Après avoir joué les trois premières journées de championnat, le capitaine emblématique de l’OM s’est assis sur le banc.

Un crève coeur pour les amoureux du club mais les prestation de Lopez ainsi que la solidité défensive marseillaise (6 buts en 11 matchs) plaident pour le gardien espagnol. En fin de contrat en juin 2024, Steve Mandanda peut-il se satisfaire d’un statut de n°2 malgré ses 36 ans ? Pas sûr tant il avait encore l’envie et les capacités de garder le but marseillais.

Mandanda et Fournier se connaissent

Face à cette situation, les rumeurs d’un départ vont bon train, bien que Sampaoli répète à qui veut l’entendre qu’il souhaite voir Mandanda rester avec le groupe marseillais. La dernière destination en date ne mène pas bien loin de Marseille avec un possible intérêt de Nice. Interrogé sur la question, Julien Fournier s’est montré clair : l’arrivée de Mandanda chez les Aiglons n’est pas à l’ordre du jour.

"Je pense que (la rumeur) va trop loin, indique le directeur du football sur le site des Aiglons. Steve, comme ça fait partie des joueurs que je connais bien et que je peux côtoyer par ailleurs, fait partie des noms qui reviennent régulièrement."

"Je ne crois pas que voir Steve Mandanda à l’OGC Nice soit une bonne idée. Aujourd’hui, on a deux très bons gardiens. On est assez bien fournis au poste."

Avec Walter Benitez, Nice peut compter sur un gardien de haut vol. Comme depuis son arrivée dans le sud de la France, le gardien argentin réalise une première partie de saison de haute volée et contribue grandement à la place de dauphin du PSG qu’occupe actuellement le Gym. Aucune raison donc de bousculer l’ordre établi.