Le Beckham coréen

Comment Son est devenu une superstar du football

Chaque année depuis 2009, Forbes Korea publie son classement des célébrités. Les personnalités les plus connues et les plus appréciées du pays sont listées en fonction de leurs accomplissements, de leur influence, de leur popularité et de leurs revenus.

La Corée du sud est un pays dont la jeunesse est très influencée par le phénomène K-Pop, qui semble prendre dans le monde entier ; et le Top 5 du classement Forbes reflète parfaitement cela. On y retrouve des groupes comme Blackpint, BTS, des membres actuels et passés de Wanna One ou de Red Velvet.

Une seule star du sport est parvenue à rentrer dans la conscience populaire : Son Heung-min.

"Son est très connu et adoré par toutes les générations de Sud-Coréens", précise Sungmo Lee, journaliste à Goal Corée. "Des adolescents - et même plus jeunes que cela - aux personnes de 70 ou 80 ans."

Les plus grandes stars du K-Pop peuvent bien être admirées des jeunes, Son est le seul à pouvoir réunir le pays entier.

Vous pouvez avoir un aperçu de la popularité de Son lors de n'importe quel match de Tottenham en Premier League ou en Ligue des champions, où Son est suivi par un certain nombre de journalistes - dont Sungmo - enregistrant tous ses faits et gestes.

De nombreux supporters Coréens assistent aux matches des Spurs dans tout le Royaume-Uni. Vous les verrez dans les tribunes avec leurs écharpes Son Heun-min et agitant fièrement des drapeaux coréens.

Quand il marque un but important - par exemple contre Manchester City en quarts de finale de Ligue des champions - les programmes TV du matin se dépêchent de retransmettre les images à un public enthousiaste.

Ce fut également le cas en avril, quand il marqua le premier but du Tottenham Hotspur Stadium le soir de son inauguration.

Le portail Naver en Corée attire entre 200,000 et 300,000 personnes pour chaque streaming d'un match impliquant Son. Ce à quoi il faut ajouter au moins 200,000 personnes devant la télévision ; le total de personnes devant un match de l'attaquant atteignant parfois le million.

Les journaux et les principaux sites internets du pays entretiennent son image au quotidien. Pas seulement ses exploits sur le terrain, mais cela devient désormais courant de le voir faire la "Une" pour sa vie personnelle.

L'exposition est énorme ; être aussi loin de chez soi peu aider en ce sens. Bien qu'il soit connu des fans de football dans le Royaume, il peut mener sa vie relativement tranquillement en Angleterre.

"Les fans et voyageurs Sud-Coréens passer et ils demandent des selfies et des photos", poursuit Sungmo.

"Son accepte en général les demandes des fans. Il est toujours souriant, et s'entend souvent bien avec les gens."

Il y a, en effet, des groupes de supporters Coréens qui attendent patiemment en dehors du centre d'entraînement de Tottenham à Enfield pour avoir l'opportunité de voir leur héros passer dans l'une des ses voitures de luxe.

Il pose pour des selfies et signe des autographes, avant de retourner vivre tranquillement dans son appartement de Barnet, où il vit avec ses parents.

Ce genre de vie serait impossible pour Son en Corée. Les fans traquent même ses vols quand il rentre à la maison et viennent par centaines l'accueillir à l'aéroport de Séoul.

"C'est une personne très famille, il ne sort pas très ouvent", explique encore Sungmo. "Il aime rester chez lui."

"S'il vivait en Corée, ce serait plus difficile pour lui de sortir puisque tout le monde le remarquerait de suite."

Un endroit où vous avec de bonnes chances de voir Son en Corée est au stade, portant le maillot de l'équipe nationale et le brassard de capitaine fièrement autour du bras, prêt à mener les Guerriers Taegeuk à la bataille.

Un autre est à la télévision, lors de tous les matches où il défend les couleurs de ses différentes équipes.

Vous le verrez jouer au foot dans une publicité pour Gillette, qui avait Thierry Henry ou Roger Federer par le passé.

Vous le verrez traiter ses muscles endoloris après l'entraînement avec une lotion antiphlamine Yuhan.

Vous le verrez passer ses mains dans ses cheveux, jouant au football avec un groupe de beaux amis à l'écran pour tenter de vous vendre du shampoing TS.

Et enfin il y a cette pub accrocheuse pour une glace, la Binggrae Super Cone. Son - avec les stars du K-Pop Wanna One - est la principale égérie de l'équivalent coréen de Cornetto. Regardez-là une fois et essayez de ne pas chanter avec lui.

Ses 2,3 millions de followers sur Instagram signifient que ses posts valent une fortune pour les annonceurs comme son sponsor chaussure, adidas.

Tout cela montre l'ubiquité de Son dans le quotidien des Coréens. Un pays qui a produit d'autres joueurs célèbres avant lui - Park Ji-sung étant le plus connu d'entre eux - mais Son est une star moderne.

Il est adoré des fans Coréens, qui l'ont applaudi avec autant d'exultation que de soulagement quand il est parvenu à remporter les Jeux Asiatiques l'an dernier. Une victoire qui lui a valu une exemption de service militaire, qui avait été repoussé depuis qu'il est jeune.

Alors qu'il n'a pas réussi à imiter la gloire de Park avec l'équipe nationale - l'ancien joueur de Manchester United était un élément majeur du parcours de 2002 en demi-finale de Coupe du monde à domicile - il ne fait guère de doute que Son est largement le meilleur joueur.

Il est un joueur clé de Tottenham, qui participe désormais chaque saison à la Ligue des champions et demi-finaliste cette année. Malgré toute l'affection dont bénéficie Park à Old Trafford, on ne peut pas en dire autant de lui.

Malgré tout, l'exposition de Son est limitée par l'absence de succès collectifs des Spurs.

Alors qu'il a remporté des trophées et des distinctions individuelles en Asie, le fait que Tottenham ne parvienne pas à remporter de titres - malgré des progrès évident avec Mauricio Pochettino - l'empêche d'être classé dans la même catégorie que Park.

Mais il y a encore le temps. Il sera de retour pour le match sur la pelouse de l'Ajax à Amsterdam, après avoir été suspendu pour la manche aller. Et tout le monde a vu en quarts de finale contre Manchester City que Son possédait des qualités dévastatrices devant le but.

Malgré les difficultés de Tottenham en cette fin de saison, Son s'est montré déterminant dans leur parcours en Ligue des champions jusqu'à ce stade. Il a marqué des buts importants, pas seulement contre City mais aussi le Borussia Dortmund.

Tout cela au cours d'une saison où les attentes autour de lui - aux Jeux d'Asie et à la Coupe d'Asie des Nations notamment - n'ont jamais été aussi élevées.

La popularité de Son dans son pays est une preuve que ses compatriotes voient en lui une véritable superstar du football.

Et étant donné son importance grandissante chez les Spurs dans la compétition la plus populaire et prestigieuse du monde du football, qui pourrait le nier ?