Zidane, la prime au rendement : la BBC s'est terminée avec lui

Commentaires()
Getty Images
Lors de ses débuts, et encore jusqu'à peu, Zidane a souvent maintenu que la BBC était vitale pour le Real. C'est désormais terminé.

Zinédine Zidane l'a souvent répété depuis qu'il est à la tête du Real Madrid, si la BBC, trio formé par Benzema, Bale et Ronaldo était en forme, alors les trois joueurs étaient vitaux pour le club merengue. Longtemps, la BBC a été vitale pour le Real, durant des mois, il a été difficile pour la concurrence de changer cela. Cependant, le technicien français a petit à petit mis fin à ce trio, non pas en raison de blessures de ceux qui sont les plus enclins à quitter les terrains - Benzema et Bale - mais par décision propre, affirmant ainsi son caractère. 

On a longtemps pu penser, notamment dans la presse espagnole, que Bale ou Benzema jouissaient d'un statut de privilégiés, aux yeux de Florentino Pérez ou de Zinédine Zidane. Le doublé inscrit par l'attaquant madrilène contre le Bayern Munich en demi finale retour de la Ligue des champions, mardi au Bernabeu (2-2) n'a pas fondalement changé les choses, même s'il a remis en perspective la grandeur de Benzema lors des soirées décisives en Europe. En octobre dernier, Gary Lineker avait critiqué Benzema en qualifiant l'élément de "joueur surcôté", ce à quoi Zidane avait répondu : "Si j'ai vu ce qu'a dit Lineker ? C'est ennuyeux. Pas seulement pour Benzema, mais pour tous mes joueurs. C'est dommage. Pour moi, Benzema est le meilleur joueur de tous. Je ne sais pas pourquoi les gens s'attendent à ce qu'il marque 60 buts. Il ne le fera pas. Mais il en va en marquer 20 et faire 30 ou 40 passes décisives. Cela m'ennuie que les gens parlent mal de mes joueurs. Pour moi, Benzema est génial." 

L'article continue ci-dessous

Les meilleurs joueurs à l'instant T, une priorité pour Zidane, peu importe les statuts

Lors de cet exercice 2017-2018, Isco, Asensio et Vazquez ont tous pris une importance plus conséquente au détriment de Bale et Benzema. Le premier ne jouant qu'une seule mi-temps contre la Juventus Turin au Bernabeu (1-3). Le second, avait été lui placé sur le banc lors du match aller contre le Bayern Munich, en Allemagne, avant de faire une différence au retour et renverser certaines opinions à son sujet. Isco, Asensio et Vazquez possèdent l'avantage de très souvent pouvoir matérialiser leur temps de jeu par des actions décisives. Zidane, dans sa gestion, adopte en premier lieu la forme du moment. Si un Asensio peut apporter plus qu'un Bale, il n'hésitera pas à laisser la star galloise sur le banc de touche, quitte à faire diminuer son prix dans l'optique d'une possible vente lors du mercato estival. 

D'ailleurs, il ne modifie que rarement son effectif, faisant une confiance aveugle à son groupe. Kepa Arrizabalaga, le gardien de l'Athlétic Bilbao, a été courtisé par le Real mais Zidane a refusé un possible transfert lors du dernier mercato d'hiver. "Des regrets de ne pas avoir signé Kepa ? À ce moment, on n’avait pas besoin de recruter un gardien. Nous en avons trois et nous sommes contents avec eux. Pour le futur, nous parlerons après la saison", expliquait-il le 18 avril dernier en conférence de presse. Au vu des prestations affichées par Keylor Navas, notamment lors du retour contre le Bayern Munich, il est difficile de ne pas lui donner raison. 

C'est l'équilibre qui doit régner. Et si la saison du Real Madrid n'a pas été parfaite, loin de là car le club se situe à 15 points du Barça en championnat et a été éliminé en quarts de finale de la Coupe du Roi contre Leganés, la gestion de Zidane porte ses fruits en cette fin de saison. Un Clasico sera à disputer dimanche, avec la perspective d'enfin faire tomber l'invincible Barça de Leo Messi en Liga, et une nouvelle finale de Ligue des champions, contre Liverpool, devraient mettre à l'épreuve le nouveau Zidane, celui qui ne fait pas de concession. 

Prochain article:
Mercato : le PSG à la lutte avec Chelsea pour recruter Paredes
Prochain article:
Lille-Amiens 2-1 - Laborieux mais renversant, le LOSC enchaîne
Prochain article:
Bundesliga - Hoffenheim 1-3 Bayern Munich : les Bavarois débutent 2019 avec le sourire
Prochain article:
Ligue 2 - 21e journée : le leader Metz surpris par Clermont, Auxerre poursuit sa remontée
Prochain article:
Bordeaux - Ricardo compte sur Driss Trichard mais...
Fermer