VIDÉO - Solari, quatre mois et demi en enfer

Commentaires()
L'Argentin Santiago Solari a connu un passage court et très compliqué sur le banc du Real.

Santiago Solari n'aura pas fait de vieux os au Real Madrid. Nommé au début du mois de novembre dernier, il a été prié de rendre son tablier et laisser sa place à Zinedine Zidane. Il s'en va sur un constat d'échec flagrant, par une porte encore plus petite que celle qu'avait empruntée son prédecesseur Julen Lopetegui.

Solari s'en va, en ayant presque gaspillé toutes les opportunités qu'il y avait de remporter un trophée cette saison. La Copa et la Ligue des Champions ne font plus partie du programme des Merengue, et il faudrait un miracle pour voir ses derniers rattraper le Barça. De plus, avec l'Argentin à leur tête, les Madrilènes ont perdu 8 des 30 matches qu'ils ont joués. Un bilan peu flatteur et auquel on pourrait ajouter les deux revers humiliants contre l'ennemi juré du Barça.

 

Fermer