VIDÉO - Ronaldinho, le Parisien

Commentaires()
Même si c’est au Barça qu’il a vécu ses plus belles années comme footballeur, Ronaldinho a marqué de son empreinte son passage à Paris.

Ronaldinho n’est resté que deux petites saisons dans la capitale française (2001-03), mais tous les supporters du PSG se souviennent encore de son passage du côté du Parc des Princes. Le Brésilien, qui vient d’officialiser son départ à la retraite, a illuminé par sa classe l’équipe francilienne et aussi la Ligue 1 en général. De la même façon que ne l’a fait Rai avant lui, ou encore Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani par la suite.

Ronaldinho le Magicien a fait son dernier tour

À Paris, Ronaldinho n’a rien gagné en termes de trophées, si ce n’est la modeste Coupe Intertoto, mais ses performances sur le terrain, ses gestes venus d’ailleurs et son attitude ont été suffisamment marquants pour qu’il entre (par la grande porte) dans l’histoire de ce club. Le Ballon d’Or 2005 a aussi marqué 32 buts en 105 rencontres durant cette période de sa carrière, dont quelques-uns exceptionnels, comme celui inscrit dans les buts de Guingamp ou lors du Classico contre l’OM.

C’est en jouant à Paris que Ronaldinho était devenu champion du monde avec la Seleçao. C’était l’attraction de ce championnat. Tous étaient convaincus de son génie. Tous sauf peut-être Luis Fernandez, le coach qui a osé le mettre sur le banc pour le sanctionner de ses virées nocturnes. Un épisode qui a certainement précipité le départ sous d’autres cieux de ce grand talent, même si son envol vers un club plus huppé paraissait comme inéluctable.

 

Prochain article:
Ligue 1 : Bordeaux-Dijon décalé de samedi à dimanche ?
Prochain article:
FC Barcelone, Jordi Alba très ambitieux : "Nous visons le triplé"
Prochain article:
AC Milan, Gennaro Gattuso : "Gonzalo Higuain ne m'a jamais demandé à partir"
Prochain article:
Monaco-Nice - Le brassard, Fabregas, l'équilibre : les leviers d'Henry pour (re)lancer Tielemans
Prochain article:
Atletico Madrid, Diego Simeone concentré sur les matches : "Le Mercato ? Quoi qu'il arrive, ça se passera que je le veuille ou non"
Fermer