VIDEO - La VAR, Bruno Génésio demande des explications

Commentaires()
Malgré la victoire de son équipe face au MHSC (3-2), l'entraîneur de l'OL gardait une décision de la VAR en travers de la gorge après la rencontre.

Vainqueur de Montpellier ce dimanche face à ses supporters (3-2), l'Olympique Lyonnais s'est rassuré après la défaite cuisante concédée en Catalogne face au FC Barcelone (5-1) en Ligue des Champions. Du moins, le club rhôdanien s'est rassuré sur un plan comptable, réalisant une très belle opération sur le podium suite à la défaite du LOSC face à l'AS Monaco (1-0) vendredi soir. Dans le contenu, tout n'a pas été parfait pour les hommes de Bruno Génésio. Bien au contraire. 

Maladroits, à l'image du pénalty manqué par Nabil Fekir, les Lyonnais ont notamment été crispés par un autre penalty, refusé cette fois-ci à Martin Terrier, et ce malgré appel à la VAR pour un accrochage dans la surface avec Vitorino Hilton (64e). Un fait de jeu qui n'a pas manqué de faire réagir l'entraîneur des Gones, qui en a profité pour passer un coup de gueule contre la VAR, agacé par son utilisation ces derniers jours. 

"Pas besoin du VAR pour voir qu'il y a penalty"

"Il faut quand même faire des réunions pour nous expliquer comment fonctionne le VAR", a d'abord pesté le technicien. "Cela fait deux matches de suite que nous sommes pénalisés. Celui de mercredi (en Ligue des champions contre le FC Barcelone, défaite 1-5) encore plus que ce soir puisqu'on gagne. Il faut quand même se pencher sur le fonctionnement de cet outil qui devrait régler tous les problèmes, mais qui, force est de constater, ne les règle pas tous", a-t'il ajouté ensuite.​

"Ce n'est pas mon habitude de critiquer, mais... J'ai simplement dit qu'il faudra qu'il regarde les images. Et je n'ai pas besoin du VAR pour voir qu'il y a penalty sur Martin Terrier", a enfin déclaré Bruno Génésio. Des propos qui font échos à ceux du président Jean-Michel Aulas, jamais avare de ce type de déclarations. 

"Quelques fois, il faut essayer d'expliquer pour que les médias, les consultants et aussi les fédérations comme l'UEFA expriment un certain nombre d'inquiétudes. Car là, on a l'impression qu'il y a plus qu'un problème d'utilisation de la VAR. Un problème d'iniquité. Aujourd'hui, ça c'est bien terminé, mais pas à Barcelone", a pour sa part lâché le président de l'OL, dans des propos rapportés par Goal.

Fermer