Valence-Arsenal, José Gayà : "Mestalla doit jouer un rôle fondamental"

Cinquième de Liga et à trois points de la quatrième place synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions, le FC Valence peut aussi décrocher son billet pour la coupe aux grands oreilles en remportant la Ligue Europa, cette saison. Et pour cause, jeudi soir, le club espagnol disputera la demi-finale retour face aux Gunners d'Arsenal, eux qui avaient été vainqueurs du match aller sur le score de 3 buts à 1. Un avantage important, mais pas insurmontable. 

Présent en conférence de presse à la veille d'un match retour décisif, Marcelino, l'entraîneur des espagnols s'est montré déterminé ce mercredi en conférence de presse. "Chaque match est différent, et Valence n'éliminera pas Arsenal car Liverpool a éliminé le FC Barcelone. Nous allons le faire parce que nos joueurs sont convaincus qu'ils peuvent le faire et atteindre la finale. Il est indéniable que nous avons plus de chances de passer en finale si nos fans sont avec nous. Nous allons avoir des moments de difficulté face à une excellente équipe et c’est là que le soutien de notre public sera le plus nécessaire. Nous allons jouer le match de la première à la dernière minute avec la conviction que nous pourrons gagner face à Arsenal", a en effet confié le technicien ibérique. 

"Mestalla doit jouer un rôle fondamental dans la rencontre"

Après lui, c'était au tour de José Gayà, le défenseur du FC Valence, de se présenter face aux nombreux médias venus pour l'occasion. Au même titre que son entraîneur, le latéral gauche s'est lui aussi livré à des déclarations non dénuées d'ambition. "Il est clair que Mestalla doit jouer un rôle fondamental dans la rencontre. Nous en avons besoin et je suis sûr qu’ils n’échoueront pas. Nous allons tout donner pour être présents en finale. L’équipe mordra pour tous, vous verrez une équipe avec beaucoup d’intensité et désireuse d’atteindre la finale. En fin de compte, le plus important est de croire, de croire en ce qui peut être fait. C'est la réalité, sinon, nous ne sortirions pas et ne jouerions pas. Mestalla sera avec nous et nous en avons besoin", a ajouté le joueur de 23 ans. 

L'article continue ci-dessous

Jose Gaya - Valencia

"Il n’est pas facile de gérer ce type d’émotions, j’ai déjà vécu plusieurs réceptions spectaculaires à Mestalla, c’est un moment dans lequel vous avez beaucoup d’émotions, mais ce sentiment nous motive tous. L'énergie qu'ils nous donnent est positive et c'est la raison pour laquelle nous devons sortir et jouer. Vous devez jouer chaque minute comme si c'était la dernière minute, et si vous êtes distrait, ils ont de très bons joueurs. Nous devons essayer de gagner tous les duels, nous serons une équipe qui cherche le but rival avec beaucoup de désir", a terminé le natif de Pedreguer. Entre les récents résultats en Ligue des Champions et les discours prononcés par Marcelino et José Gayà ce mercredi, les Gunners sont prévenus : il ne faudra pas croire que le résultat du match aller suffira à se qualifier.