Une ultra-domination, des records, quelques péripéties, voici la saison 2017-2018 du PSG en Ligue 1

Dernière mise à jour
Commentaires()
Getty
C'est fait pour le PSG. Ils sont champions au terme d'une saison qu'ils ont maitrisé d'une main de maitre au fil de cette saison de Ligue 1.

Il n'y avait pas de suspense sur l'issue du championnat français en cette saison 2017-2018. La seule incertitude était de savoir où et comment le PSG allait valider son titre de champion de France. C'est désormais fait, devant ses supporters, au Parc des Princes et face à Monaco, le champion en titre. Tout un symbole. 

Quel meilleur dénouement que ce scénario, à domicile, face à l'une des rares équipes de cette Ligue 1 capables de bousculer les Franciliens ? Même si les Parisiens savaient depuis un bon moment qu'ils seraient sacrés champions de France, la concrétisation, à la 33è journée, est un soulagement. Une récompense du travail fourni toute l'année et qui prouve leur régularité comme l'a rappelé Unai Emery en conférence de presse ce vendredi : "Le titre de champion est très important pour moi aussi. C’est la compétition qui jauge la régularité de l’équipe". Le PSG ne pouvait pas faire mieux. Sur les 33 matches joués, ils peuvent se targuer de n'en avoir perdu que 2 au fil de la saison, remporté 28 et accroché le nul à 3 reprises. Une domination qui a pris place très tôt durant l'exercice 2017-2018.

Une domination affichée dès l'entame de la saison

Les hommes d'Unai Emery n'ont pas donné la possibilité aux autres concurrents, à l'image de l'OL qui était premier du classement pendant deux journées, d'oser espérer le fauteuil de leader sur la durée. Dès la 3è journée, ils se sont confortablement assis dessus pour ne jamais en descendre. De la 16è à la 19è journée, ils ont distancé Lyon puis Monaco de 9 points d'écart avant de s'envoler à 14 points à la 27è journée. Mais le point culminant a été atteint lors de la 31è journée avec 16 longueurs d'avance sur les Monégasques.

Offensivement, le PSG a fait sensation en Ligue 1. Les 103 buts marqués après 33 matches dont 57 par le trio d'attaque Neymar-Cavani-Mbappé impressionnent. Si le trident s'est fait rare depuis le début de l'année 2018 à cause de diverses blessures, les Rouge et Bleu ont pu compter sur Angel Di Maria qui a pris le relais en inscrivant 9 buts en 14 matches en championnat. Une efficacité offensive qui permet à Paris d'établir un nouveau record : Paris a marqué lors de ses 26  dernières rencontres de Ligue 1, soit sa plus longue série en cours. 

Pour donner plus de relief à sa saison, les Parisiens signent également le plus haut total de points de l'histoire pour une équipe après 33 journées en affichant 87 points. Mais ce que le Paris Saint-Germain a permis d'affirmer, c'est leur domination à domicile, devenant ainsi les Rois du Parc des Princes grâce à leur 17 succès consécutifs (68 buts marqués, 11 encaissés). Aucune équipe dans l'histoire du club de la capitale n'est parvenue à cet exploit dans l'élite.  

Neymar Edinson Cavani Guingamp PSG Ligue 1 13082017

Les petites embûches en chemin 

Malgré cela, le club francilien a connu de rares déconvenues. Pas de celles qui vous mettent en danger mais qui vous poussent à chercher "l'exigence", ce maitre-mot qu'aime tant Unai Emery. En début de saison, alors qu'elle maitrisait parfaitement au Parc, cette équipe a eu du mal à gérer les déplacements. A l'image de la 7è journée à Montpellier où Paris est resté muet (0-0), la seule fois de la saison où aucun Parisien n'a trouvé les filets.

C'était également compliqué à Dijon lors de la 9è journée qui a vu un petit leader (1-2) alors que Thomas Meunier a été le double buteur pour sauver les siens. Le Vélodrome a été également témoin d'une équipe qui a réussi à arracher le nul grâce à Cavani, dans les dernières minutes (2-2, 10è j.). Les Marseillais ont été les premiers à les avoir vraiment bousculés. Avant la trève hivernale, ils ont également connu leur première défaite de la saison, à Strasbourg (1-2, 16è j.) à la Meinau. Toujours à l'extérieur, les Parisiens ont subi leur second revers à Lyon (2-1), finissant même à 10, sous la pression de Lyonnais agressifs.

Après l'élimination face au Real en Ligue des Champions et malgré l'absence de Neymar qui s'est blessé le 25 février dernier face à l'OM (3-0), ils ne se sont pas donnés d'autres choix que de remporter tous les matches. Pourtant, le 6 avril dernier, à Saint-Etienne, ils ont produit la " pire première période de la saison" selon le technicien basque, laissant Debuchy leur donner le point du nul (1-1, 32è j.) avec un but contre son camp. Encore une fois, sous pression, ils ont terminé à 10. 

Sur et en dehors des terrains, l'affaire du penaltygate face à Lyon dès la 6e journée a longtemps miné les conférences de presse d'Unai Emery, incapable de répondre à la simple question de "qui tire les penalties au PSG ?" entre Edinson Cavani et Neymar, les deux s'étant accrochés verbalement face aux Rhodaniens. Une péripétie médiatique rapidement éteinte, Neymar étant finalement désigné tireur numéro 1.

L'article continue ci-dessous

Des records à aller chercher

Si le titre de champion est définitivement acquis et acté, il reste néamoins des records à aller chercher  en cette fin d'exercice, des records abordables, qui permettraient à Unai Emery d'écrire un peu plus son histoire : "Une fois champions, on veut continuer pour avoir les meilleures statistiques possibles". 

Tout d'abord, le PSG peut prouver une bonne fois pour toutes qu'il possède l'équipe offensive la plus prolifique en inscrivant 118 buts, record détenu par le RC Paris en 59-60. Il leur manque néanmoins 15 buts à marquer en 5 journées. Le nombre de victoire consécutives, jusqu'alors attribué à l'ASM la saison passée peut également être un objectif (9 pour Paris contre 12 pour Monaco). La domination à domicile peut prendre tout son sens s'ils atteignent les 19 victoires au Parc contre 17 actuellement. Seul Saint Etienne avait fait mieux en 74-75. Pour terminer, ils ont aussi la possibilité de battre leur propre record en tentant d'atteindre 96 points à la fin de la saison (ils en sont à 87 actuellement), ainsi que le nombre total de victoires qui s'élève à 30 contre 28. 

 

Prochain article:
Chelsea - Les Blues font le ménage après les insultes racistes à l'encontre de Sterling
Prochain article:
Depay, Genesio, Aouar : Jean-Michel Aulas évoque l'actualité de l'OL
Prochain article:
GSI Pontivy-PSG, Jérôme Prévost (Président) : "Jouer le PSG c'est un rêve, le club va être marqué à jamais"
Prochain article:
Coupe de France - Le tirage au sort complet des 32èmes de finale
Prochain article:
AS Monaco, Thierry Henry : "Préparer Lyon"
Fermer