Un Parc des Princes sous tension lors de la rencontre PSG-Guingamp

Commentaires()
Gettyimages
Les Parisiens ont eu du mal à disposer des Guingampais (2-2) au Parc des Princes. Le match s'est surtout joué en tribunes, avec des ultras mécontents.

Il y a bien eu deux matches ce dimanche soir au Parc des Princes. Le premier sur le terrain avec des joueurs qui ont livré une performance bien fade face à une équipe de Guingamp qui a donné le meilleur d'elle-même. Le second, en tribunes, avec des Ultras qui clamaient du "respect" de la part de leurs joueurs. 

Que ce fut dur pour les Parisiens ! La fin de saison en Ligue 1, sans réel enjeu et avec l'annonce du départ d'Unai Emery après la 34è journée de championnat a donné une rencontre insipide de la part des joueurs du club de la capitale, comme l'a avoué le coach : "Guingamp a fait un bon match, ils sont arrivés très concentrés. Nous, nous ne sommes pas bien entrés dans ce match, nous n'avons pas bien attaqué les espaces, ni réussi à surmonter les lignes. Je crois que l'équipe avait besoin de faire plus, et le résultat à la fin de la première période (1-0 pour Guingamp) était juste". Effectivement, les Bretons avaient flairé la bonne occasion et auraient pu faire une bonne opération, dans l'antre quasi imprenable des Parisiens. A la fin des 45 premières minutes, les hommes de Kombouaré avaient tenté 18 tirs dont 4 cadrés contre seulement 4 tentatives côté Rouge et Bleu, mais aucunement cadré. 

"Respectez l'institution ou cassez-vous"

"Dans le vestiaire, j'ai dit que nous avions tous besoin de faire plus sur le terrain, et c'est ce que l'équipe a fait en deuxième période. A la fin, l'équipe a joué avec l'orgueuil. Les joueurs sont conscients qu'en première période, ils n'étaient pas bien dans le match. Nous avons gagné le dernier match, nous sommes champions de France et qualifiés pour la finale de la Coupe de France. Parfois, les joueurs peuvent jouer sans se donner à 100%" expliquait Unai Emery en conférence de presse à l'issue du match. En effet, c'est lors de ces 45 minutes que ses hommes ont pu arracher le point du nul avec un doublé de Cavani (2-2), dont un pénalty provoqué par Lo Celso (75è). Un état d'esprit qu' El Matador a analysé : "Nous avons réussi à égaliser et c'est important. On n'était pas en vacances. Parfois, il y a des matches difficiles, c'est tout. Le championnat est déjà gagné, et parfois il est difficile de trouver la concentration maximale". 

Kylian Mbappe PSG Guingamp Ligue 1 29042018

Dans les tribunes, en revanche, c'était une autre histoire. Il y avait plus de choses à raconter que sur le terrain parfois. Après s'être fendu d'un communiqué réclamant "de la part de nos joueurs un peu plus de retenue et surtout de respect vis-à-vis de l'institution qu'est le Paris Saint-Germain", le CUP a enchainé les banderoles : "Contrairement à vos contrats, le respect n'est pas négociable" et "Respectez l'institution PSG ou cassez-vous". Des messages clairement destinés à Thomas Meunier après avoir "liké" un tifo marseillais ce jeudi. D'ailleurs le Belge a lourdement été sifflé à deux reprises, la première fois à l'annonce de son nom, puis lorsqu'il est rentré à la place de Di Maria à la 64è. Une situation qui n'a pas eu l'air de déranger le protagoniste qui s'est affiché à la fin de la rencontre avec un maillot de l'équipe adverse. 

L'article continue ci-dessous

 

 

 

Fermer