U17 Nationaux - La saison et l'avenir : à la découverte de Zaki Noubir, le coach du SC Air Bel

Commentaires()
Getty
En empochant le point du nul dans le derby contre l'OM (0-0) ce dimanche, le SC Air Bel de Zaki Noubir (8e) a validé son maintien en U17 Nationaux.

Goal est parti à la rencontre de Zaki Noubir, l'entraîneur des U17 Nationaux du SC Air Bel, un club amateur du 11e arrondissement de Marseille. Le technicien s'est confié à notre site après le maintien acquis ce dimanche grâce au match nul dans le derby contre l'Olympique de Marseille (0-0), leader du groupe.

Ça y est, c'est fait ! Avec ce point de pris contre l'OM, votre équipe se maintient pour la troisième saison de suite en U17 Nationaux. Que ressentez-vous aujourd'hui ? Beaucoup de fierté ?

Zaki Noubir : Oui, c'est une fierté. D'autant qu'on est un club amateur et que pour optimiser le travail, ça reste compliqué. Il n'y a pas forcément d'horaires aménagés, on s'entraîne tard le soir... Se maintenir pour la troisième année consécutive, ce n'est pas donné à tout le monde. On arrive à rivaliser avec des structures pros. C'est un grand plaisir et ça montre aussi le potentiel qu'il peut y avoir dans le monde amateur.

Même si elle n'est pas encore terminée, quel regard jetez-vous sur la saison de votre équipe ? Le démarrage a été compliqué avant de redresser la barre en 2019.

Je suis évidemment très heureux qu'on se soit maintenus, mais je trouve que notre saison 2018-2019 est quand même un petit peu mitigée. Notre première partie de saison n'est pas à l'image du potentiel des garçons qui, je pense, ont un vrai potentiel à exploiter. On joue à un niveau qui demande beaucoup de concentration, et un apprentissage express. Il a fallu du temps pour ingurgiter les nombreuses séances d'entraînement, pour comprendre tout l'intérêt du travail tactique et athlétique. Mais on n'a cessé de progresser tout au long de la saison, ce qui est très intéressant et très enrichissant pour nous tous.

Au sein de votre équipe, certains joueurs vont-ils être amenés à rejoindre des structures professionnelles dans un futur proche ?

Ce qui fait la force de mon club, c'est sa capacité à récupérer des joueurs du cru avec des qualités très intéressantes. Il y a de sacrés potentiels et je pense effectivement qu'on verra certains joueurs dans des clubs professionnels à l'avenir. D'ailleurs, de futures signatures se préparent...

Si les joueurs sont observés, le coach l'est peut-être aussi. Quelles sont vos envies pour la suite ?

Je veux déjà bien finir la saison. On est encore qualifiés dans la coupe de la région, la Coupe Rodolphe Pollack. On a remporté les deux dernières éditions et on va tout faire pour conserver le trophée pour la troisième année consécutive. Enfin, pour le reste, je passe actuellement mes formations. Le travail que j'ai fourni ces dernières années me permettra alors de me projeter sur la suite.

Avec l'ambition d'intégrer une structure professionnelle ?

Cela fait partie de ma feuille de route, mais il ne faut pas être prétentieux. Je pense que mon travail est vu, mais ce n'est pas à moi de dire si je mérite ma place ou non.

Propos recueillis par Benjamin Quarez

Fermer