News Résultats en direct
PSG

Tuchel : "Peu importe comment l'OM a joué, ils se prépareront autrement pour nous"

10:06 UTC+2 27/10/2018
Thomas Tuchel PSG
Tuchel était en conférence de presse avant le déplacement à Marseille. Naples est derrière lui, il est focalisé sur le défi qui l'attend face à l'OM

Sur le groupe 

Thiago Silva ne sera pas disponible pour demain. Nous avons un entrainement aujourd'hui, nous verrons. 

Son premier Classique

Pour moi ce n'est pas important la manière dont Marseille a joué les derniers matches. Demain c'est un autre match, ils vont se préparer autrement pour notre réception. J'ai beaucoup de respect pour l'OM. L'an dernier ils étaient en finale de l'Europa League. Malheureusement nos supporters ne pourront pas être présents. Le plus important c'est de venir avec notre qualité sur le terrain et de rester calme. Le focus sera là-dessus, le défi. Nous avons aussi cette série avec 10 victoires et nous avons l'occasion d'en enchainer 11. C'est difficile à Marseille mais c'est notre but.

Je suis excité car c'est un match extraordinaire dans un stade et une atmosphère extraordinaires. C'est toujours compliqué pour Paris de jouer à Marseille, c'est un défi. Nous avons un dernier entrainement et nous nous préparons au mieux. C'est notre objectif de gagner là-bas. Nous ne voyageons pas aujourd'hui pour être frais demain.

Sur l'état de forme de Cavani 

Il réfléchit trop, il n'est pas satisfait parce qu'il ne marque pas ces derniers temps. Comme je l'ai dit, c'était difficile pour lui quand je l'ai sorti à la suite du carton de Kimpembe (contre Naples, ndlr). Il doit être fatigué aussi car il a joué deux fois avec l'Uruguay. Il a tout essayé contre Amiens et Naples mais il veut trop et dans la vie il faut quelque fois avoir de la patience. Je lui ai dit que j'avais confiance et avec du travail, ça arrivera. 

L'état d'esprit 

Alphonse va jouer encore contre Marseille. D'un côté on était heureux de faire une bonne deuxième période et c'était possible de marquer deux buts. De l'autre côté nous sommes un peu triste parce que nous avons le sentiment de ne pas avoir joué à notre meilleur niveau. C'est aussi nécessaire d'être triste, de penser au match mais maintenant il faut regarder vers l'avant et ça c'est un grand défi. 

Sur la progression de Mbappé

Il peut s'améliorer à plusieurs niveaux à 19 ans. Et c'est bien. Les joueurs avec des qualités spéciales aiment jouer et ils ont besoin de montrer les qualités sur la scène. Ce n'est pas possible que ces joueurs s'entrainent toute la semaine et ne jouent que le week end. Il peut apprendre concernant le timing, mieux défendre, mieux trouver les espaces, il y a encore beaucoup de domaines à améliorer. 

Les changements de système

Contre Liverpool nous avons joué en 4-3-3. Contre Naples nous avons commencé en 4-2-3-1 puis nous avons basculé à 3 défenseurs. Tu peux jouer avec les joueurs disponibles, en forme et après ça tu peux choisir ton système. Je ne suis pas arrivé avec un système en 4-2-3-1, ce n'est pas vrai. A mon avis on doit s'adapter à l'adversaire pour explorer leurs faiblesses et leurs points forts. En même temps on doit avoir des automatismes et jouer avec une structure. C'est le moment pour progresser car le moment de la possession avec le ballon ne suffit pas dans notre structure, car elle n'est pas assez bien organisée pour faire du pressing. 

Sur la nécessité de mettre le quatuor à chaque match

Normalement, je dis que je veux jouer avec les quatre attaquants. Di Maria est très flexible, il peut jouer en 8 comme à Liverpool, ou contre Naples complètement à gauche. Je veux jouer avec les joueurs en forme et qui ont de la qualité. Je suis convaincu qu'ils sont tous les quatre dans ce cas. 

Le manque de 6

C'était une priorité lors du dernier mercato et c'est toujours le cas. C'est dangereux d'utiliser toujours Adrien et Marco, à ce niveau. On doit avoir aussi un autre défenseur central de haut niveau. Tu peux seulement jouer avec les joueurs que tu as...Ca dépend de Marquinhos et je suis convaincu que Marquinhos peut aider l'équipe en tant que 6. Mais en ce moment Thiago Silva est blessé et nous souffrons aussi un peu. On ne peut pas rêver de ce que nous n'avons pas. On essaie de s'adapter, d'être compact et de trouver la bonne structure. Mais nous sommes encore en train de nous construire.

Je savais que ce groupe allait être relevé. C'est pour ça que je ne suis ni déçu ni triste, il nous manque encore le match à Naples, le retour à la maison face à Liverpool. Ce sont trois semaines décisives, bienvenu dans la réalité. Nous essayons de bien lire le match, savoir ce qui est possible. 

Le manque d'intensité

Je n'ai pas dit que nous manquions d'intensité contre Naples, j'ai dit le contraire. On peut voir qu'on a montré beaucoup d'intensité mais c'était difficile car il fallait fermer les espaces avant. C'était dur de jouer 45 minutes et de devoir nous adapter pendant les 45 autres. On a vu dans l'analyse qu'on ne pouvait pas jouer facilement, avec notre plan de jeu. Nous devons nous améliorer sur ça.

C'était plus facile pour une équipe italienne de défendre de façon compacte. Mais c'est la culture de leur pays, ils peuvent défendre pendant 300 minutes, ils ont appris comme ça. Et ici c'est différent et c'est pour ça qu'on doit s'améliorer. C'est un processus, il faut être patient. Demain à Marseille c'est compliqué pour nous, c'est bien pour nous améliorer.