Tuchel : "Les sélections font beaucoup jouer mes joueurs. Et c'est le PSG qui paie"

Commentaires()
Gettyimages
Thomas Tuchel était en conférence de presse avant la réception d'Amiens, l'occasion de faire le bilan de cette trève internationale.

Le groupe 

Kurzawa, Alves et Dagba sont toujours blessés, ils travaillent pour revenir au plus tôt. Les autres sont en forme pour le match de samedi. Nous devons ménager Marquinhos, Neymar et Meunier parce qu'ils ont joué le plus de minutes pendant la trève internationale et avec beaucoup d'intensité. J'ai dit à mes joueurs avant le match contre Nice, parce que c'était compliqué de jouer contre eux, car ils fallaient bien défendre, nous avions joué dans un autre système. Je leur avais dit que si nous gagnions contre Nice, Belgrade, et Lyon vous aurez une semaine off. C'est donc pour ça. C'était la négociation. Mais ils sont professionnels, par exemple Thiago Silva était là depuis trois pour faire un travail individuel. Les autres aussi ont fait des programmes individuels car ils sont professionnels. Le timing était bon pour qu'ils prennent du repos dans leur tête. 

Nous avons beaucoup de joueurs offensifs donc il est facile de ménager un joueur comme Neymar. Pour la défense centrale aussi c'est moins problématique. Avec Dani Alves et Dagba blessés c'est différent pour le repos de Thomas Meunier. Mais c'est très important de prendre cette décision pas parce que nous jouons contre Amiens mais parce que c'est notre obligation de ménager les joueurs sinon ils peuvent se blesser. Mes joueurs jouent jouent jouent, voyagent et les sélectionneurs nationaux ne les ménagent pas. Et qui doit gérer cela ? Nous, les clubs...qui les payons. Tout le monde paie pour regarder les meilleurs joueurs mais ils peuvent pas jouer 60 matches ainsi que ceux de la sélection. 

Sur la rencontre

C'est toujours un peu compliqué pour les entraineurs et les équipes, après la trève internationale. Je suis très content des joueurs qui sont restés ici. Mardi nous nous sommes entrainés deux fois et le résultat était bon. Mercredi l'entrainement était intensif et c'était à un top niveau. Nous sommes habitués et nous pouvons les ménager. 

Je veux encore montrer la faim de gagner. La barre est haute et rester à ce niveau est très important pour moi. 

Sur la rotation des gardiens

J'ai appris une chose en tant qu'entraineur, il faut prendre des décisions quand c'est nécessaire seulement. Alphonse jouera demain car il doit jouer contre Naples mercredi. 

Neymar et les rumeurs au Barça

Nous sommes en Octobre...il a un contrat et je ne vais pas parler de ce qu'il va faire en 2019...

La communication sur le terrain entre la MCN

Bien sûr Neymar et Mbappé ont bien joué les deux contre Lyon. J'ai pris une décision difficile pour lui (la sortie de Cavani) mais c'est mon job de penser pour l'équipe. Après le carton rouge de Kimpembe, j'ai décidé qu'on jouerait un 4-3-2-1 et c'était une décision dure. Mais Cavani est top, il n'a pas aimé mais il a été en sélection et il est revenu. Il est fit et jouera demain contre Amiens. 

L'article continue ci-dessous

La course au Ballon d'Or 

Pour moi il n'y a pas de problèmes car c'est un prix individuel et je suis entraineur d'une équipe. Quand les deux (Neymar et Mbappé) jouent de façon exceptionnelle contre Lyon on en parle, puis si Edinson Cavani. Tous les joueurs veulent gagner ce Ballon d'Or et pour ça ils doivent être au top niveau pendant une année et avoir beaucoup de succès avec l'équipe. Chaque année c'est la même chose, nous sommes le PSG et nous avons les meilleurs joueurs et ils peuvent gagner le Ballon d’Or chaque année.

L'évolution de Moussa Diaby

J'aime beaucoup Moussa car il mérite d'être avec nous et d'y rester. Il est arrivé à Singapour et a joué 45 minutes contre l'Atletico, il a été impressionnant. Après cela ila compris que c'est une chose d'être joueur pro mais une autre de l'être au PSG. Il a beaucoup de talent mais au PSG c'est une autre chose car tu dois prouver chaque jour. Être joueur offensif n'est pas chose facile car il y a beaucoup de concurrence mais il s'améliore de jour en jour. 

Sabrina Belalmi, au Camp des Loges 

Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Prochain article:
AS Monaco - Jovetic de nouveau blessé
Fermer