Trophée des champions | PSG-Nantes : Tel-Aviv vibre surtout pour Messi

Trophée des champions 2022 PSG-Nantes Supporters Miallots MessiMarc Mechenoua/GOAL

Des affiches en quatre par trois, des hordes de supporters aux couleurs du PSG ou avec un maillot de Messi... dans les rues de Tel-Aviv, il ne fallait pas essayer de chercher quelconque traces de l'événement footballistique, à guichets fermés, qui se déroule ce dimanche.

Avant dimanche soir, 17 heures, le Trophée des champions entre Nantes et le PSG n'a jamais suscité une effervescence digne d'un match couperet pour l'obtention d'un titre. Au cours de ces dernières 48 heures, nous avons bien tenté de chercher des supporters ou des habitants aux couleurs de Paris.

Un seul samedi. Trois dans le marché de Jaffa dimanche. Les quelques journalistes qui sont partis en quête de ses fans pour recueillir des témoignages se sont arrachés les cheveux. Il y en avait bien sûr plus d'un millier lors de l'entraînement des Parisiens mais seulement une cinquantaine à la sortie de leur car samedi soir.

« La grande majorité des habitants de Tel-Aviv célèbrent Shabbat »

Il y a bien une explication à tout cela. « C'est normal, de vendredi à samedi, la grande majorité des habitants de Tel-Aviv célèbrent Shabbat et hormis dans certains quartiers c'est assez calme dans une bonne partie de la ville », explique Jérémy avec son maillot de l'équipe de France sur les épaules.

Habitués à passer ses vacances ici, il nous explique que le dimanche est l'équivalent du lundi. Les gens sortent, les commerces sont ouverts et ferment un peu plus tard.

Mais que serait l'engouement des Israéliens pour le Trophée des champions sans la présence de Messi ? Il y a bien évidemment la présence du fan club du PSG à Tel-Aviv, qui compte près de 350 membres, pour faire du bruit et entonner les chants parisiens. Mais un nombre impressionnant de personnes sont venus acclamer le septuple Ballon d'or.

De Paris à Barcelone en passant par celui de la sélection argentine, les maillots floqués Messi sont nombreux. Deux jeunes fans arborent même fièrement un drapeau de l'Argentine sur lequel on peut lire : « Welcome to Israël Messi ! » Et à l'arrivée du car parisien, c'est le nom de l'Argentin qui résonnait encore. Plus que les chants du PSG.