Trevor Birch, ancien président de Chelsea, alerte sur la situation des Blues : "Pas de stade, pas d'entraîneur et pas de star"

Commentaires()
Getty/Goal
L'avenir d'Antonio Conte est incertain, Eden Hazard pourrait rejoindre le Real Madrid, tandis que Roman Abramovich a suspendu le projet du stade.

Chelsea vit une intersaison compliqué. Vainqueur de la FA Cup et cinquième de Premier League, le club londonien ne sera pas présent en Ligue des champions la saison prochaine. Alors que tout le monde annonce depuis quelques jours l'arrivée de Maurizio Sarri à la tête de l'équipe première, Antonio Conte est pour le moment toujours sous contrat avec les Blues. Mais ce n'est pas le seul dossier qui perturbe les Blues. 

Sur le terrain, Eden Hazard, qui avait laissé planer le doute en fin de saison, pourrait être tenté de partir, d'autant plus si le Real Madrid vient le chercher cet été, avec des possibles départs de Gareth Bale et Cristiano Ronaldo. Enfin, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, la situation de Roman Abramovich. Le propriétaire des Blues peine à renouveler son visa anglais et a donc décidé de suspendre le projet du nouveau stade de Chelsea en attendant de résoudre sa situation personnelle.

L'article continue ci-dessous

Roman Abramovich

Chelsea bientôt en vente ?

Sur BBC Radio 4’s Today programme, Trevor Birch, ancien président du club londonien, a affiché son inquiétude pour Chelsea : "Les fans de Chelsea sont désormais confrontés à la perspective de ne pas avoir de stade, de manager et de star si Eden Hazard évolue au Real Madrid. Je n'ai pas été vraiment surpris par les nouvelles du stade parce que c'est évidemment lié à la situation des visas".

"Il y a eu une augmentation des coûts dans le stade et c'est un projet difficile à livrer - mais je pense que c'est clairement Roman qui fait monter la pression dans le créneau avec le home office. Nous sommes passés à une phase différente maintenant. Si la question des visas n'est pas résolue, je pense que tout pourrait arriver. Je pense qu'il y a manifestement beaucoup de préoccupations en ce moment", a indiqué Trevor Birch.

L'ancien président de Chelsea imagine même une vente de la part du propriétaire : "Mais je pense que le club est éminemment vendable, il est basé à l'ouest de Londres. Avec l'augmentation des droits de télévision, si Manchester United est évalué à plus de 3 milliards de livres, je pense que Chelsea est évalué à 1,5 milliard de livres - et est très attractif. Bien sûr, pour maintenir la valeur de son investissement, Abramovich doit investir dans les joueurs - et il ne l'a pas fait". Les temps sont durs du côté de Stamford Bridge.
 

Fermer