Toulouse - Survivant d'un accident de voiture et suivi par la Juventus... Le parcours hors du commun de Jean-Clair Todibo

Commentaires()
Getty Images
De nombreux clubs européens, dont la Vieille Dame, surveillent la situation du jeune défenseur central qui est l'une des révélations de la Ligue 1.

Il n’ya guère de doute sur l’identité de la révélation défensive de la saison en France. Jean-Clair Todibo n'avait pas joué de match professionnel avant le début de l'exercice 2018-2019, mais s'est rapidement imposé comme une figure clé de Toulouse sur ces premiers mois.

Âgé de 18 ans, il a disputé 10 matches avec le club de la Ville rose, obtenant même son premier but en pro en septembre dernier - une égalisation tardive contre Rennes qui a souligné son importance pour l'équipe.

Et pourtant, pour le défenseur central prometteur, sa carrière aurait pu dérailler avant même d'avoir commencé après avoir été renversée par une voiture alors qu'il n'avait que neuf ans.


Qui est Jean-Clair Todibo ?


Todibo est né en région parisienne, où il a passé sa jeunesse. À neuf ans, il n'avait pas encore choisi son sport de prédilection, car il était très impliqué dans le football et le judo. Cependant, un coup du sort aurait pu l'empêcher d'atteindre le sommet dans l'un ou l'autre.

"C'était le 24 mai, j'avais neuf ans à l'époque", a-t-il déclaré à La Depeche. "Je quittais ma maison pour aller au judo, j'ai traversé la route et une voiture m'a renversé. C'est devenu un gros accident. Je me suis blessé aux deux jambes et à la cheville et il y a eu plusieurs fractures."

Il jouait à l'époque pour les Lilas, où l'entraîneur Dylan Greneche surveillait ses progrès. "Nous ne savions pas vraiment s'il jouerait encore au football", nous a-t-il admis. Todibo a ainsi passé un an éloigné des terrains de football. C’est pourtant une expérience de développement du caractère qui lui a été très utile pour sa vie d’adulte.

"C'est un jeune joueur qui a toujours fait preuve de beaucoup de ténacité, et il l'a prouvé à ce moment-là, malgré son jeune âge", précise Dylan Greneche. Jean-Clair Todibo Toulouse

Todibo, quant à lui, a consigné l'incident au passé. "J'ai encore les cicatrices, mais c'est une vieille histoire", a-t-il déclaré à ce sujet. Il est arrivé à Toulouse en 2016, après s'être forgé une solide réputation de compétiteur alors qu'il était encore jeune en Seine-Saint-Denis.

"C'était le dernier match de la saison et un match nul suffisait pour que les deux équipes montent. Le match s'est terminé 1-1, mais j'ai trouvé Jean-Clair en larmes, en colère. Nous avions gagné la montée en première division, mais un match nul ne lui suffisait pas. Il voulait gagner", a déclaré Greneche.

À cette époque, son rôle de prédilection était au cœur du milieu de terrain, où il proposait un jeu similaire à celui de la vedette de Watford, Etienne Capoue, qui avait connu le TFC pendant une longue période, de 2005 à 2013.

Avec l'équipe des moins de 19 ans, il a été nommé capitaine et son coéquipier Kilian Corredor a dévoilé son profil au site LesViolets.com: "Il parle beaucoup. Il ressemble un peu à un Paul Pogba toulousain."

Il a joué à huit reprises la saison dernière dans l'équipe réserve, mais a eu la chance de montrer son potentiel avec les professionnels en pré-saison. Il était le seul des quatre jeunes joueurs appelés à participer aux stages d’entraînement d’été et a ensuite rapidement intégré le projet de l’entraîneur Alain Casanova, qui cherchait un remplaçant pour Issa Diop, parti à West Ham.


Pourquoi Todibo n'a pas joué le dernier match du TFC ?


Après un début de saison prometteur, Todibo a été absent de la dernière rencontre de son club contre Amiens, après avoir été titulaire contre Strasbourg lors du match nul 1-1, le 3 novembre.

Le mercredi suivant, le jeune joueur était notamment absent de l'entraînement de l'équipe première mais présent avec celui de la réserve. Le lendemain, la raison en était expliquée.

"La situation et la réalité sont relativement simples", a expliqué le co-directeur général de Toulouse, Jean-François Soucasse. "Le club négocie depuis plusieurs semaines avec le joueur et son entourage pour son premier contrat professionnel. On lui a présenté une proposition de salaire sans précédent dans l'histoire du club - bien au-dessus de celle de Diop et Alban Lafont [qui a signé pour la Fiorentina cet été] pour ne citer que deux cas récents."

Le dirigeant toulousain a précisé la situation du joueur : "Au début de la semaine, Jean-Clair nous a indiqué qu'il ne savait toujours pas dans quelle direction il voulait que sa carrière aille. À ce titre, il travaillera avec l'équipe réserve jusqu'à ce que sa décision soit prise."

L'article continue ci-dessous

Toulouse a justifié sa décision, Soucasse affirmant que "Casanova a besoin de joueurs totalement investis et impliqués dans le défi des prochains matches. Et plus largement, il s’agit de la promotion des joueurs du centre de formation, qui est au cœur de notre projet sportif et économique. Même si la situation actuelle est sans précédent, nous le regrettons tout en espérant que des résultats favorables seront trouvés."

"Mais clairement, tant que Jean-Clair n'aura pas pris sa décision, il restera à l'écart."  Toulouse, cependant, n’a ouvert qu'en octobre les négociations avec le joueur, qui était déjà dans le radar de plusieurs grands clubs même avant même le début de saison. Une nouvelle fois, face au PSG, il n'a pas été retenu dans le groupe par Alain Casanova.


Quelles équipes veulent signer Todibo ?


Todibo sera donc disponible pour discuter des conditions d'un éventuel départ avec les clubs intéressés à partir du mois de janvier car il n’est sous contrat que pour ses années de formation. S'il ne signait pas professionnel et partait dans les prochains mois, Toulouse ne toucherait que quelques centaines de milliers d’euros en compensation.

De nombreuses équipes semblent disposées à prendre un tel pari, et Tuttosport a rapporté que la Juventus avait une lougueur d'avance Toutefois, selon le quotidien italien, Liverpool et Dortmund seraient également intéressés.

Le journal local La Depeche rapporte que le RB Leipzig, qui a signé avec de nombreuses jeunes stars françaises prometteuses ces dernières années, dont Dayot Upamecano, Ibrahima Konaté, Nordi Mukiele et Jean-Kevin Augustin, possède également un intérêt.

Bruno Satin, l’agent du joueur, a déclaré à Radio Kiss Kiss que d'autres clubs allemands étaient dans la course. "Le Bayern Munich et Schalke font partie de ceux qui sont intéressés."

Du côté de la France, Lyon, qui entretient une relation étroite avec le TFC, a surveillé le joueur à plusieurs reprises et apprécie sa capacité à jouer dans plusieurs positions différentes, y compris en tant que milieu de terrain défensif.

Prochain article:
32es de finale de la Coupe de France : tout savoir sur le tirage au sort
Prochain article:
OFFICIEL - Joe Gomez prolonge jusqu'en 2024 à Liverpool
Prochain article:
Copa Libertadores - River-Boca : le jour de gloire de Juan Quintero
Prochain article:
Interview - Christian Bassogog (Cameroun) : "Avant la CAN 2017, on ne nous lançait que des pierres"
Prochain article:
Juventus - Cristiano Ronaldo : "Je n'ai jamais craint Lionel Messi. Qu'il vienne en Italie !"
Fermer