Tottenham - Dur, dur la vie sans Harry Kane

Commentaires()
(C)Getty Images
Indisponible pour au moins un mois, l'Anglais va manquer aux Spurs. Zoom sur la "Kane dépendance" de Tottenham et sur les solutions pour le remplacer.

Harry Kane est irremplaçable. "Je pense que nous avons des joueurs qui peuvent jouer à cette position quand Harry Kane n’est pas disponible et bien sûr, si nous voulons trouver un joueur similaire à Harry Kane, je pense que nous allons faire une erreur, car trouver un autre Harry Kane est impossible parce que nous parlons de l’un des trois, quatre ou cinq meilleurs buteurs du monde", avouait Mauricio Pochettino devant les médias avant le match contre Fulham dimanche.

L'Argentin marque un point. Et lorsque l'entraîneur des Spurs parle de l'un des "cinq meilleurs buteurs du monde", ce n'est pas une simple flatterie à l'encontre de son attaquant. D'où la difficulté pour le remplacer. En effet, depuis son explosion lors de la saison 2014-2015 avec Tottenham, Harry Kane a marqué 119 buts en Premier League. Le tout en quatre ans et demi. En Europe, sur la même période et dans leurs championnats respectifs, il n'y a que Lionel Messi (158 buts), Cristiano Ronaldo (148 buts) et Luis Suarez (125 buts) qui font mieux. Même Robert Lewandowski (117 buts), Gonzalo Higuain (100 buts) ou encore Edinson Cavani (114 buts), habitués à dominer le classement des buteurs dans leurs championnats ne font pas aussi bien. Ça vous classe bien le buteur qu'est le capitaine des Three Lions. 

Harry Kane top 5 meilleurs buteurs PL

"Hurri-Kane" vole sur la Premier League

Avec ces chiffres, pas besoin de faire un dessin. Harry Kane est donc le meilleur buteur de la Premier League sur la période devant Sergio Agüero (101 buts) et Romelu Lukaku (77 buts) mais il est aussi le joueur le plus décisif (en comptant buts + passes décisives) devant ces mêmes joueurs. L'impact du natif de Londres est énorme sur le football européen et anglais, mais alors que dire de son influence chez les Spurs. Vice-capitaine de Tottenham à 25 ans, l'international anglais est le joyau des Spurs et le chouchou des fans.

La "Harry Kane dépendance" existe réellement à Tottenham. Déjà quatrième meilleur buteur de l'histoire des Spurs, l'international anglais a inscrit 36% des buts de son équipe depuis la saison 2014-2015. Mais l'impact d'Harry Kane ne se limite pas qu'à son nombre de buts. Avec ou sans lui, la face de Tottenham change totalement. Certes, l'attaquant de 25 ans n'a manqué que 14 rencontres avec les Spurs en quatre ans et demi. Mais malgré ce faible échantillon de match, la différence est saisissante. Quand Harry Kane est sur la pelouse, Tottenham marque plus (2 vs 1,2), tirs plus (16 vs 14), a plus le ballons (59,7% vs 57,2%), encaisse moins de buts (1 vs 1,1), dispose d'un meilleur ratio de victoires (60,9% vs 42,9%) et points pris en moyenne (2 vs 1,6). Toutes les statistiques importantes plaident en la faveur de "Hurri-Kane" (l'Ouragan).

Blessé en fin de match contre Manchester United, la vedette des Spurs va manquer au moins un mois de compétition et ne sera pas de retour avant le mois de mars d'après son club. Harry Kane sera donc absent lors du huitième de finale aller de Ligue des champions contre le Borussia Dortmund et peut-être même au match retour, en plus de - probablement - manquer des rencontres capitales en Premier League (Chelsea et Arsenal). Alors forcément, Tottenham va devoir faire au mieux pour limiter la casse sans un tel phénomène dans ses rangs. "On ne doit pas prendre cette absence comme une excuse, dans l'hypothèse où l'on n'accomplirait pas nos objectifs. Le football est un sport collectif. Nous croyons que peu importe les joueurs à disposition, nous sommes capables de battre n’importe quelle équipe", expliquait Mauricio Pochettino ce week-end dans un entretien diffusé par RMC.

Tottenham avec et sans Kane

Une "Kane dépendance" incontestable

Certes, l'Argentin ne veut pas se cacher derrière l'absence de son meilleur joueur, mais un sacré casse-tête s'annonce devant lui pour colmater la brèche laissée par le capitaine de l'Angleterre. Mauricio Pochettino envisage d'ailleurs toutes les possibilités : "Je regardais Barcelone et l'attaquant était Leo Messi. Vous pouvez jouer avec Llorente, vous pouvez jouer avec Dele Alli, vous pouvez jouer avec Lamela (...) je ne sais pas ... vous pouvez jouer avec beaucoup, beaucoup de joueurs. Ce n'est pas que vous devez jouer avec un attaquant spécifique. Regardez, Chelsea a joué contre nous avec Eden Hazard comme un attaquant, quand Olivier Giroud était sur le banc et qu'Alvaro Morata était absent. Nous sommes tellement fous, les entraîneurs que parfois nous décidons de faire quelque chose de différent, n'es-ce pas?".

L'article continue ci-dessous

Face à Fulham, Mauricio Pochettino s'est appuyé sur Fernando Llorente afin de remplacer poste pour poste Harry Kane. En plus de ne pas avoir marqué, l'Espagnol a manqué de chance en inscrivant un but contre son camp. Il faut dire que les options sont limitées pour l'Argentin. Heung-Min Son est parti disputer la Coupe d'Asie et outre des jeunes, Tottenham ne possède aucun autre numéro neuf de métier disponible que Llorente. Même la stratégie de jouer avec un faux neuf pourrait être compromise étant donné que Dele Alli, buteur face à Fulham ayant pris le relai de son compatriote, est sorti sur blessure durant la rencontre.

Si les Spurs s'en sont bien sortis avec un succès contre Fulham, ils devront batailler pour ne pas laisser trop de points en route dans les semaines à venir. Dimanche, Tottenham a enregistré son premier succès sans Son et Kane depuis le 23 mars 2014. Et il en faudra d'autres, qui plus est, sans Alli, lui aussi absent jusqu'en mars : "Ce ne sera pas facile, mais nous essayerons de gagner. Certaines blessures apparaissent dans une période où le calendrier est plus chargé. C'est une bonne opportunité pour des joueurs qui ne font pas toujours partie du onze de départ. À eux de faire preuve de qualité", analysait Mauricio Pochettino après la rencontre.

Seule note positive pour Tottenham, hormis le choc contre Chelsea ce jeudi en demi-finale de la Carabao Cup et le 1/8ème de finale contre le Borussia Dortmund mi-février, le calendrier est plutôt clément pour le club londonien. Avant les chocs contre Chelsea et Arsenal fin février et début mars, les Spurs vont affronter Crystal Palace, Watford, Newcastle, Leicester et Burnley. Aucun match ne sera simple en l'absence d'Harry Kane, encore plus avec celles d'Heung-Min Son et Dele Alli. Les Spurs espèrent se refaire une santé avant le début du sprint final mais surtout pouvoir compter sur le retour du buteur maison au plus vite. Un seul Kane vous manque et tout est dépeuplé.

Fermer