Tottenham, Aurier : "Je me sentais prisonnier"

Commentaires()
Getty Images
Serge Aurier a livré ses vérités sur son départ du PSG et son arrivée à Tottenham sur le plateau du Canal Football Club dimanche.

Dans une interview pour l'émission Canal Football Club de Canal+, Serge Aurier en a profité pour évoquer son départ du PSG et le poids des médias dans sa prise de décision, lui qui se sentait "prisonnier" de sa situation à Paris, où "tout le monde voulait le salir".

Nice, Favre défend Balotelli

L'article continue ci-dessous

"Le coach (Pochettino, ndlr) sait comment je suis et où veux aller. Il a dit qu'il me tuerait (en cas de nouveau dérapage, ndlr) en rigolant. Quand c'est clair comme ca, il n'y a pas de probleme. C'était le bon choix (de partir). Au bout d'un moment, je ne me sentais plus à l'aise avec les médias. Je ne joues pas pour ces personnes-là. Et j'ai une famille qui adore le foot. Pour moi, ça n'allait jamais finir. L'épisode de Lorient (remplacement qui a trop tardé, ndlr), c'est à partir de là que j'ai décidé de partir. Je ne pouvais plus rester moi-meme. Au bout d'un moment, je me suis senti prisonnier, avec une caméra sur le dos. Si je suis devenu parano ? Il faut être parano après des histoires comme celles-là...", a estimé le latéral ivorien dimanche au micro du CFC.

"C'est pas facile d'être dans une situation là ou tout le monde veut te salir. Je voulais changer, faire les choses bien sur le terrain. Périscope ? Je ne savais pas que c'était en direct. L'application, je la découvrais. je ne suis pas assez fou pour dire tout et n'importe quoi. Je ne souhaite à aucun joueur de vivre ca. En restant en France, je n'aurai jamais lavé cette image", a indiqué Aurier, qui ne ferme pourtant pas la porte à un éventuel retour à Paris. Lui qui évoque aussi un départ avorté au Barça avant de rallier les Spurs.

"Je suis très reconnaissant à Nasser (Al-Khelaifi, président du PSG, ndlr). Je ne suis pas contre un retour. Et ca reste mon club quoi qu'il arrive. Pour l'avenir, on verra. Je pense que ma réputation a fait peur à quatre, cinq grands clubs européens. Ce sont les retours que j'ai eus. J'étais d'ailleurs en discussions avec le Barça, c'était bien avancé. Et les gens (du Barça) n'étaient pas sûr que si je venais là-bas, ça allait etre différent", a néanmoins regretté le latéral.

Prochain article:
Toulouse-Angers (22e journée) déjà décalé
Prochain article:
Arsenal-Chelsea : Giroud estime que cela sera "spécial" à l'Emirates pour son retour
Prochain article:
Comment Manchester City a essayé de recruter John Terry en 2009
Prochain article:
Le duo Neymar-Mbappé, le PSG, Ronaldo, la C1... : Buffon se confie
Prochain article:
French Connection : Fabregas à la rescousse de Monaco
Fermer