Thilo Kehrer : L'homme qui montait en puissance

Commentaires()
Getty
Grâce à ses dernières performances et surtout son potentiel, le jeune Allemand est déjà en train de rentabiliser les 37M d'euros déboursés par le PSG

"C’est un joueur que tout coach voudrait avoir ! " Voilà comment Thomas Tuchel présentait Thilo Kehrer sur le site du PSG dans le communiqué officiel de son recrutement. Et pourtant, personne ne l’avait vu venir. Aucun média français n’avait laissé fuiter une probable arrivée de l’Allemand, tandis que du côté du Rhin, seule Bild a eu l’information…. trente minutes avant l’annonce du directeur sportif de Schalke 04, lui-même. A 37 millions d’euros, pour un défenseur dont le nom n’avait pas dépassé celui de la Bundesliga, c’était cher payé pour les observateurs.

Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a été scruté dès les premières minutes. Le 25 août très précisément, il a été titularisé face à Angers et a connu des débuts très difficiles pour ses quarante-cinq premières minutes. Les rencontres suivantes, face à Nîmes et Saint-Etienne ne l’ont pas aidé à trouver grâce aux yeux des supporters. A tel point que sa mise sur le banc pour le premier match de Ligue des Champions, à Anfield, a été plutôt un soulagement. Utilisé trois petites minutes seulement à Rennes lors de la 6è journée, il a commencé à montrer son vrai visage à Nice lors de la 8è journée. Depuis, le jeune joueur qui a fêté ses 22 ans en septembre dernier, n’a fait que monter en puissance. Tout le temps.

"Il est rapide, capable de jouer aux quatre postes de la défense, il a les deux pieds et peut même jouer milieu défensif… Son intensité, sa vitesse et son agressivité vont nous apporter beaucoup", expliquait l’ancien entraineur de Dortmund à son propos. Il est vrai qu’il a déjà connu plusieurs positions au PSG : sur les 14 rencontres qu’il a disputé toutes compétitions confondues, il a occupé à 11 reprises la défense centrale, 2 fois le poste sur le côté droit et un seul bout de match sur le côté gauche. Une polyvalence que loue le coach parisien. "C’est le grand avantage de Thilo. Il peut jouer à plusieurs positions. C’est l’une des raisons pour laquelle on l’a fait venir. A Liverpool, il était très important pour nous. Il offre beaucoup de challenge et beaucoup d’agressivité. C’est une caractéristique dont on a besoin. Je pense qu’il aime beaucoup le poste droit dans une défense à trois. Il peut jouer à gauche aussi. Il est super important". 

Le PSG, un cran au-dessus

Une analyse parfaite. Car sur les rencontres où il a été le plus efficace et dangereux, c’était à droite dans une défense à trois effectivement. A Monaco, Nice ou encore à Marseille il a signé ses meilleures prestations. Surtout sur le Rocher où il a trusté le haut du classement au niveau des statistiques : plus grand nombre de ballons touchés et de duels après Neymar, meilleur total de passes avec Rabiot. Défensivement il a surclassé tous les autres en finissant leader du nombre de tacles, d’interceptions et de tirs adverses bloqués. Dans une équipe moyenne, il a surnagé, laissant enfin éclater son talent mais surtout son évolution, au grand jour. A Nice déjà, trois journées avant, sa grande implication sur le plan défensif (8 tacles, meilleur joueur sur le terrain et 3 dégagements, meilleur de son effectif) avait déjà laissé apercevoir son potentiel.

 

Position moyenne vs Monaco

L'article continue ci-dessous

Position moyenne de Kehrer face à Monaco

Face à Liverpool, pas besoin de statistiques. Au milieu d’un très grand Thiago Silva ou encore un solide Marquinhos, il aurait été difficile de faire aussi bien. Titularisé latéral droit à la place de Meunier, son apport offensif a été plus limité mais l’ancien capitaine d’Allemagne U21 n’a pas à rougir de sa prestation, loin de là. Face à un Sadio Mané rapide, il a su le canaliser, s’est montré solide et agressif dans les duels, ce qui, contre les Reds, était de rigueur au vu de l’enjeu.

L’international allemand apprend donc vite. Et bien. "Par rapport à la compréhension du jeu et tous les talents qu’il y a, c’est un niveau au-dessus de Schalke. Cela demande un véritable processus d’apprentissage de ma part. Je le constate chaque jour à l’entrainement et cela me va très bien car je peux énormément progresser. Cela va de mieux en mieux. Bien sûr, il faut un peu de temps pour assimiler toutes les techniques d’entrainement, mais je réalise qu’à chaque séance j’apprends et je m’améliore très rapidement", analysait-il pour Goal durant la trêve internationale. Si Kehrer était plutôt perçu à son arrivée comme un joker de luxe dans une défense à trois, ses performances tout comme son état d’esprit lui permettent de réduire doucement mais sûrement la concurrence dans le secteur défensif.  

Prochain article:
Coupe de la Ligue : SL Benfica - FC Porto | Horaire, streaming, enjeux, TV, compos : toutes les infos pratiques
Prochain article:
Ligue 2 : bonnes opérations pour Brest et Le Havre
Prochain article:
Matches, programme TV : tout savoir sur les 16es de finale de la Coupe de France
Prochain article:
Arsenal, saison terminée pour Bellerin ?
Prochain article:
Chelsea : Eden Hazard se considère "à part dans les meilleurs joueurs du monde"
Fermer