Sunderland - Procédure de licenciement en cours contre Papi Djilobodji

Commentaires()
Getty Images
Cet été, le joueur ne s'était d'abord pas présenté à la reprise de son club, relégué en 3ème division anglaise, avant de revenir en petite forme.

En 2015, après une saison de très bonne facture en Ligue 1 sous les couleurs du FC Nantes, l'imposant défenseur central Papi Djilobodji pouvait regarder l'avenir avec ambition, lui qui jouissait alors d'une côte très importante sur le marché des transferts. Croulant sous les propositions, le joueur aujourd'hui âgé de 29 ans avait fait le choix surprenant de s'engager chez les Blues de Chelsea, où un temps de jeu pourtant réduit lui était presque assuré. 

Trois ans plus tard, malgré des passages plutôt réussis au Werder Brême ainsi qu'à Dijon, Papi Djilobodji est dans une situation particulièrement compliquée, lui qui fait actuellement l'objet d'une procédure de licenciement de la part de son club de Sunderland, relégué en 3ème division anglaise. 

Un retard trop conséquent et une condition physique insuffisante

En effet, le club britannique l'a indiqué ce mercredi via un communiqué officiel, reprochant au joueur qui s'était pourtant engagé jusqu'en 2020 son retard de 72 jours à la reprise de l'entraînement cet été, revenant qui plus est dans une condition physique non adaptée au milieu professionnel.

"Le joueur était censé partir pour un nouveau club (...) ou revenir en forme pour jouer au football professionnel. Au lieu de cela, il est retourné à Sunderland plus d'un mois plus tard, la première semaine de septembre, ignorant les demandes écrites de retour. À son retour, il a été soumis au même test de condition physique que ses collègues professionnels avaient effectué à leur retour. Il a complètement échoué à ce test", peut-on lire sur le communiqué. Une situation regrettable si bien pour le club que pour le joueur, qui aura bien du mal à trouver un nouveau point de chute désormais. 

Fermer