Strasbourg-Montpellier (1-0) - Toutes les réactions

Commentaires()
Getty
Strasbourg s'est imposé à domicile contre Montpellier (1-0), ce dimanche. Retrouvez tous les protagonistes de ce match.

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg, propos relayés par L'Equipe) : « C'est une victoire qui fait du bien car battre Montpellier est toujours difficile. Sans les arrêts de Matz Sels, on ne serait pas là, avec le sourire. On est super fiers de notre gardien. Après Lille, il était frustré. Il a parlé dans le vestiaire et montré la voie aux joueurs. On fait un bon match dans l'état d'esprit. Je ne vais pas vous dire qu'on a dominé Montpellier mais on a fait avec nos armes. Je suis fier de mes garçons qui, après le non-match à Lille (0-2), ont su se souder pour ne rien lâcher. En se serrant les coudes, peut-être qu'on a fait avancer les choses. On commence à sortir la tête de l'eau. Avec les retours attendus de Fofana, Zohi et Caci, on va aussi pouvoir trouver plus de rotations. »

Ludovic Ajorque (attaquant de Strasbourg, propos relayés par L'Equipe) : « Il fallait gagner : on l'a fait. Peut-être pas avec la manière mais l'important était les trois points. On a fait une bonne première période, on a bien pressé et on a eu le bonheur de marquer. En plus, Matz (Sels) sort un penalty. Montpellier est une très bonne équipe mais on est resté solidaires après la pause avec un grand gardien. Nous pouvons aller à Dijon sereinement. »

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier, propos relayés par L'Equipe) : « C'est le troisième match à l'extérieur où notre contenu avec le ballon n'est pas bon. C'est insuffisant pour gagner. En première mi-temps, on n'a rien fait à part le penalty mais on ne le met pas au fond. Le reste du temps, on n'a pas réussi à aligner trois passes. En deuxième mi-temps, on a été poussifs au début mais plus justes après. Il n'y avait plus de mouvement et de jeu dans la profondeur. On s'est créé des situations, mais à la fin, le gardien fait un super arrêt. On n'a pas été bons. J'ai fait tourner l'effectif car certains sont fatigués. J'ai un effectif et j'essaie de l'utiliser. Je fais ce que je veux avec et j'attends des réponses ensuite. Mais ce soir, je ne suis pas content de ce qu'on a produit collectivement. »

Fermer