Stéphane Dalmat : "Gennaro Gattuso était méchant"

Commentaires()
Getty Images
Dans un long entretien accordé à L'Equipe ce dimanche S.Dalmat est revenu sur ses principaux souvenirs en carrière. Parmi eux, Gennaro Gattuso.

Passé par le Racing Club de Lens, l'Olympique de Marseille ou encore l'Inter Milan, Stéphane Dalmat, à la retraite depuis une dernière saison sous les couleurs du Stade Rennais en 2012, n'a pas eu une carrière à la hauteur de ses qualités, de son potentiel. Parfois considéré comme un joueur difficile à gérer, de manière injustifiée selon lui, le natif de Tours s'est confié en longueur dans un entretien accordé à L'Equipe ce dimanche.

Dans celui-ci, Stéphane Dalmat s'est souvenu d'un match disputé face à l'AC Milan et un certain Gennaro Gattuso... Vraisemblablement fidèle à son image. "Lors de mon premier derby milanais, il avait pour mission de me marquer à la culotte. Je sentais un chien derrière moi. En plus, ce jour-là, on a perdu 6-0. C'était compliqué... Il était méchant. On le voyait dans ses gestes, dans ses paroles. C'était le hargneux, qui taclait pour montrer qu'il était le patron. J'avoue que sur ce match-là... C'était très dur", a ainsi déclaré le Français, invité ensuite à se souvenir du meilleur joueur avec lequel il a eu la chance d'évoluer pendant sa carrière. 

Ronaldo, Veron, Conceiçao... Des joueurs qui l'ont marqué 

"Ronaldo (à l'Inter). Le Brésilien. 'Il Fenomeno'. Il a révolutionné le foot. Il avait tout, sur le plan technique, physique, la puissance. C'était un génie. Pour moi, c'est le plus grand des plus grands. Humainement ? C'était un gamin ! Il chambrait, rigolait, ne se prenait pas la tête. Pour lui, c'était un jeu".

Juan Sebastian Veron Inter

Si Ronaldo était un joueur incroyable, qui a donc marqué Stéphane Dalmat de par ses qualités largement au dessus de la moyenne, Juan Sebastian Veron a pour sa part été l'adversaire le plus talentueux dont se souvient l'ancien joueur de l'OM, admiratif. "Une facilité technique, une aisance et une beauté à voir jouer, même en tant qu'adversaire. Il courait, aussi ! En plus, quand on jouait contre la Lazio, je me trouvais souvent dans sa zone. Il dégageait un de ces charismes". 

Enfin, le vainqueur de la Coupe de France en 1999 a révélé que Sergio Conceiçao, ancien entraîneur du FC Nantes aujourd'hui sur le banc du FC Porto, a été le partenaire le plus fou. De nouveau, force est de constater que les souvenirs de Stéphane Dalmat sont fidèles à la réputation du principal concerné. 

"Sergio Conceiçao ? Complètement barré ! Il pétait les plombs à l'entraînement pour un oui, pour un non, dès qu'on lui faisait une réflexion, dès qu'il n'avait pas un ballon... Moi, je m'entendais bien avec lui, je n'ai jamais eu de problème, mais on le prenait pour un taré". 

Fermer