Sepp Blatter dément toute magouille lors du Mondial 1998

Commentaires()
Getty Images
L’ancien président de la Fifa a évoqué la récente sortie médiatique de son ancien ami Michel Platini dans L’Equipe.

Michel Platini, coprésident du comité d’organisation de la Coupe du monde 1998 a expliqué avoir eu recours à "une petite magouille" pour permettre à l’équipe de France d’éviter le Brésil avant la finale.

"France-Brésil en finale, c'était le rêve de tout le monde", avait ainsi déclaré Platini dans les pages du journal L'Equipe. La "magouille" en question a consisté à placer le Brésil et la France respectivement dans le groupe A et le groupe C. Ainsi, les deux nations, si elles finissaient en tête de ce premier tour, ne pouvaient pas se croiser avant la finale."On ne s'est pas emmerdé pendant six ans à organiser la Coupe du monde pour ne pas faire quelques petites magouilles", a poursuivi Michel Platini."Vous pensez que les autres ne le faisaient pas ?", a encore indiqué l'ancien joueur et entraîneur de l'équipe de France.

L'ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, a réagi à propos de la sortie très polémique du Français. "On ne peut pas parler de 'magouille'. Le terme est mauvais, c'est son vocabulaire à lui. C'est le comité d'organisation qui a fixé ça. Mais pour obtenir une finale rêvée, il faut d'abord gagner ses matchs", a rétorqué l'ancien cacique suisse de la FIFA dans les colonnes de L'Equipe.

L'article continue ci-dessous

"Parler de ça maintenant… C’est un peu tard", poursuit encore Blatter. "Il n’y a pas lieu de réinventer le monde, même si on s’appelle Michel Platini. La psychologie des vedettes est complexe… En tout cas, mon caractère m’aurait empêché de dire une telle chose. (…) S’il y a eu «magouille», comme il le dit, il en était responsable et il devrait se taire. Mais comme ce n’est pas une tricherie, pourquoi l’évoque-t-il ? Pour faire parler de lui ?", indique encore le Suisse.

À noter en effet que cette astuce n'était pas un secret et la FIFA y avait eu recours lors des Coupes du monde 2002 et 2006. Et on se souvient que les Bleus d’Aimé Jacquet avaient triomphé face à la Seleçao de Ronaldo Nazario au Stade de France (3-0), le fameux 12 juillet 98.

 

Prochain article:
PSG, Tuchel : "Neymar ? On doit protéger les joueurs"
Prochain article:
OFFICIEL : Yoann Gourcuff quitte Dijon
Prochain article:
Coupe du Roi : Séville fait tomber le Barça grâce à Ben Yedder
Prochain article:
Thiago Silva, Marquinhos...Les réactions après PSG-Strasbourg (2-0)
Prochain article:
Le PSG se qualifie en Coupe de France mais perd Neymar (2-0)
Fermer