Saint-Étienne, Getafe, Atalanta, Wolfsburg ... Ces surprenantes équipes qui peuvent prétendre à la Ligue des champions

Commentaires()
Getty
Comme les Verts, ces autres équipes sont engagées dans la course à la C1 alors que le sprint final a lieu dans les différents championnats européens.

L'heure est au bouleversement un peu partout en Europe. S'il n'y aura pas de Leicester 2016 comme séisme pour un éventuel titre, plusieurs équipes que l'on n'attendait pas forcément sont en bonne position à quelques journées de la fin de leurs respectifs championnats pour espérer se qualifier en Ligue des champions. Saint-Étienne, en Ligue 1, en est un bel exemple.


Saint-Étienne (4e de Ligue 1)


Les Verts de Jean-Louis Gasset réalisent une fin de saison en boulet de canon à l'image de leur succès contre Monaco dimanche après pourtant avoir été menés du côté de la Principauté. La formation du Forez profite ainsi du match nul entre Lyon et Lille (2-2) pour revenir à un point de son éternel ennemi. Le calendrier de fin de saison est plutôt favorable à l'ASSE qui recevra deux fois tandis que l'OL ira à Marseille et à Nîmes. Le mélange réussi entre l'expérience (Perrin, Ruffier, Debuchy, Khazri) et la jeunesse (Nordin, Saliba) est un atout indéniable dans ce sprint final.


Getafe (4e de Liga)


Avec trois points d'avance sur Valence à deux journées de la fin, le pari fou du club de la banlieue madrilène est proche de se réaliser avec une première participation envisagée à la coupe aux grandes oreilles. Porté par son duo offensif Jaime Mata/Jorge Molina (14 buts chacun), Getafe a son destin entre ses pieds. Avec son pragmatisme proné par Pepe Bordalas et une efficacité redoutable dans la zone de vérité, le club promu il y a deux ans a déjoué tous les pronostiques cette saison.

Jaime Mata Getafe 2018-19

L'article continue ci-dessous

Atalanta Bergame (4e de Serie A)


Les intentions offensives du club lombard souhaitées par son entraîneur, Gian Piero Gasperini, ont fini par payer. Vainqueur de la Lazio sur son terrain dimanche (1-3), l'Atalanta n'est plus qu'à un point de l'Inter Milan, troisième du championnat italien. La formation de Bergame a su profiter des méformes de l'AC Milan et de l'AS Roma pour se faire une place dans la lutte à la Ligue des champions mais c'est bien son jeu tourné vers l'avant qui lui permet d'être si bien placée à trois journées de la fin. Duvan Zapata (22 buts, sept passes décisives) en est l'illustration.


Wolfsburg (7e de Bundesliga)


Dix ans après son titre de champion avec l'emblématique duo Dzeko-Grafite, le VfL peut de nouveau espérer retrouver la C1 même s'il faudra espérer des faux-pas de ses concurrents directs à savoir l'Eintracht Francfort (4e), le Bayer Leverkusen (5e), le Borussia Mönchengladbach (6e) ou encore Hoffenheim (8e). Wolfsburg n'est qu'à deux points de la quatrième place et avec un calendrier plutôt avantageux (Stuttgart ext et Augsbourg dom), tous les espoirs sont permis. À noter la très bonne saison de Jérôme Roussillon, l'ancien joueur de Montpellier, qui est considéré comme l'un des meilleurs arrières gauches du championnat allemand.

Jerome Roussillon - Wolfsburg


FK Krasnodar (3e de la Russian Premier League)


L'équipe de l'ancien marseillais Charles Kaboré réalise un sérieux parcours en Russie avec la Ligue des champions à portée de main à trois journées de la fin. Seulement deux points séparent le club de Krasnodar du Lokomotiv Moscou, alors que le Zenith Saint-Pétersbourg a assuré son sacre ce week-end avec sa conséquente avance. Pour l'instant troisième, la formation du Nord-Caucase devrait alors passer par les tours préliminaires pour espérer faire partie du gratin européen.

Fermer