Rummenigge : "Les attaques de Hoeness contre Alaba ? On n’avait pas besoin de ça"

Commentaires()
David Alaba Bayern Munich
Getty Images
Karl-Heinz Rummenigge, l’actuel président du Bayern, regrette les propos tenus par son ami Uli Hoeness envers le clan Alaba.

Uli Hoeness, l’ancien patron du Bayern, a défrayé la chronique cette semaine en critiquant le représentant de David Alaba. Des attaques qui ont donné lieu à un règlement de compte par médias interposés, et qui n’a pas vraiment fait honneur au club munichois.

Tout en déplorant les propos de Hoeness, le principal intéressé a depuis cherché à apaiser les esprits, en affirmant que le Bayern restait « sa famille » et qu’il y a toujours la volonté de trouver un accord en ce qui concerne les discussions pour sa prolongation. Et après le joueur, ce fut au président des champions d’Europe de s’exprimer.

L'article continue ci-dessous

Dans un entretien accordé à Goal/DAZN, Karl-Heinz Rummenigge a reconnu que le club « n’avait pas besoin » de la sortie provocatrice de son ancien cacique. « Je ne peux que me répéter: d'après mon expérience, les négociations doivent être menées avec discrétion et confiance, a-t-il enchéri. Ce n'est que lorsque vous avez un résultat final que vous devriez le rendre public. Il était clair dès le départ que ces négociations contractuelles ne seraient pas faciles. Il ne peut donc pas être dans l'intérêt du Bayern Munich de communiquer sur les détails de ce qui se passe ». Des propos qui ne font finalement que rejoindre ceux tenus par le joueur.

« Au Bayern, tout le monde aime David Alaba »

Le président bavarois a ensuite tenu à insister sur le fait qu’il n’avait pas grand-chose à reprocher à David Alaba. « Je me souviens très bien du moment où Louis van Gaal lui a donné sa première chance en Ligue des champions contre la Fiorentina (ndlr, en 2019/2010), c'était quelque chose de spécial. Dans notre club, on est unanimes sur le fait que ce n'est pas seulement un grand footballeur, c'est aussi un gars formidable. Après le match contre le PSG, j'ai eu l'impression que David était la personne la plus heureuse sur le terrain », a-t-il confié.

Et pour ce qui est des pourparlers pour un nouveau bail, l’ancien Ballon d’Or s’est contenté de rappeler qu’il espérait « qu'en fin de compte, nous pourrons trouver une solution pour qu'il puisse continuer à jouer pour le Bayern Munich dans le futur. Je ne veux rien dévoiler d’autre en public. On a trop dit des deux côtés cette semaine. J’insiste là-dessus, d'après mon expérience, les négociations doivent être menées en toute discrétion pour aboutir à un résultat positif. »

Fermer