News Résultats en direct
Real Madrid

Ronaldo : "Je voulais jouer pour le Real Madrid"

17:14 UTC+1 11/02/2020
Ronaldo
L'ancien attaquant brésilien, désormais à la tête de Valladolid, s'est confié sur sa carrière et son choix de devenir président de club.

Retraité il y a maintenant près de dix ans, Ronaldo s'est exprimé sur sa carrière de footballeur dans une interview accordée à DAZN Italie. R9 a notamment évoqué les clubs par lesquels il est passé, et en particulier l'Inter et le Real Madrid.

"J'ai beaucoup aimé l'Inter. Je me sentais très bien à Milan et j'ai reçu le soutien inconditionnel des supporters, a-t-il assuré. Mais avec le coach que nous avions là-bas (Hector Cuper, ndlr), je ne pouvais pas continuer. C'est la seule fois que j'ai parlé avec Moratti (le président du club, ndlr) et que je lui ai dit : 'Mr le président, je ne peux pas continuer avec cet entraîneur. Soit il part soit je m'en vais.'

"D'un côté c'était malheureux parce que mon histoire avec l'Inter s'est mal terminée. Il a choisi Cuper plutôt que moi. Mais d'un autre côté, c'était heureux parce qu'une nouvelle histoire a commencé : mon passage au Real Madrid."

Merengue pendant cinq saisons, Il Fenomeno y remporte notamment le titre de champion d'Espagne à deux reprises (2003 et 2007). "Je suis venu à Madrid parce que je voulais jouer pour le Real un jour, je me suis battu jusqu'au bout pour venir ici.

"J'ai joué avec Roberto Carlos pour le Brésil, et il m'avait dit tout ce que les Merengue représentaient, ce qu'il avait expérimenté là-bas. C'est resté dans mon esprit et après quelques années, je voulais le voir de mes propres yeux. Je suis venu à Madrid et c'était encore mieux que ce que m'avait dit Roberto, plus grand que je pouvais l'imaginer. C'est le Real Madrid."

"Quand j'ai pris ma retraite, j'avais déjà des plans de ce que je voulais faire"

Le Brésilien s'est également confié sur son choix de prendre en main le destinée d'un club après sa retraite. Chose faite puisqu'il est aujourd'hui président du club de Valladolid, 15e actuel de Liga.

"Quand j'ai pris ma retraite, j'avais déjà des plans de ce que je voulais faire de ma vie, a-t-il encore précisé. Je voulais évidemment rester dans le football, le grand amour de ma vie.

"Peu après la Coupe du monde en Russie, la possibilité de prendre en charge Valladolid s'est présentée. J'aimais l'idée d'une équipe avec beaucoup de traditions, proche de Madrid - où j'habite - avec un potentiel incroyable. Donc j'ai commencé à négocier et juste après la Coupe du monde, nous avons trouvé un accord.

"Par chance, l'équipe venait d'être promue en Liga, tout s'est déroulé à la perfection. (...) Je donne beaucoup d'attention au club, je veux travailler en étroite collaboration avec [le club]."