Roma-Juventus 2-0, Florenzi et la Roma font tomber le champion

Commentaires()
Concentrée et appliquée jusqu'au bout, la Roma a signé un succès ultra-précieux face au champion sortant.

36e journée de Serie A
Roma-Juventus : 2-0
Buts :
Florenzi (79e), Dzeko (88e)

Les tifosi de la Roma peuvent souffler. Leur équipe a passé avec succès le très gros test qui s'est présenté à elle lors de l'antépénultième levée du championnat. A domicile, elle se mesurait ce dimanche à la Juventus, le champion en titre et battu à deux reprises seulement depuis l'entame de l'exercice. Le défi était colossal mais la Louve a su le relever.

Les joueurs de la capitale l'ont emporté 2-0 au bout d'une rencontre très serrée et longtemps indécise. La différence ne s'est faite qu'à dix minutes du terme et elle aurait très bien pu survenir de l'autre côté du terrain. A la 64e, les Turinois ont même cru prendre les devants à la marque lorsque Cristiano Ronaldo a trompé Olsen d'un tir à ras de terre, mais la réalisation du Portugais a été annulée suite à l'utilisation de la VAR.

Pour les Giallorossi, cette décision arbitrale était une aubaine. Et, ça leur a permis de retrouver un second souffle pour la dernière demi-heure du match. Dans un Olimpico tout acquis à leur cause, cela ne pouvait que porter ses fruits.  A la 79e minute, Alessandro Florenzi, l'enfant du club, a délivré les siens en trompant son ancien coéquipier Wojciech Szczesny. D'un lob subtil, il a libéré tout un stade.

L'article continue ci-dessous

Une Juve sans réaction

À 1-0, on pouvait s'attendre à un réveil de la Juve. Rien n'y fut. Parce que la Roma a bien resserré le verrou derrière. Mais aussi parce que la Juve n'en a pas montré assez pour espérer égaliser. Globalement, l'équipe piémontaise est apparue peu productive durant cette partie, et incapable de se montrer dangereuse. Il n'y a eu même que deux occasions dignes de ce nom de sa part, un tir de Cuadrado stoppé par Mirante (7e) et un autre de Dybala (17e), également neutralisé par le gardien romain.

La Juve a donc lâché prise, et a même fini par concéder un deuxième but vers la fin de la part d'Edin Dzeko. D'un tir sans contrôle, le Bosnien a converti un service impeccable de Cengiz Under pour sceller définitivement les débats. En gagnant, la bande à Ranieri reste dans le sillage de l'Inter (4e) et de Milan (5e) en vue d'une place en Ligue des Champions. La bataille risque de faire rage entre ces cadors de la Serie A lors des deux dernières journées.

 

Fermer