News Résultats en direct
Ligue des champions

Revue de presse - "The Mo Show" : Mohamed Salah acclamé par les journaux européens

08:53 UTC+2 25/04/2018
Salah revue de presse
Auteur de deux buts et deux passes décisives face à son ancien club, l'international égyptien a marqué de son empreinte cette demi-finale aller.

Dans une édition 2017-2018 toujours plus époustouflante de la Ligue des champions, la première demi-finale entre Liverpool et la Roma a offert un sacré spectacle aux supporters présents à Anfield mais également aux passionnés devant leur poste de télévision. Au lendemain de la victoire 5-2 des Reds, une personnalité ressort, celle de Mohamed Salah, bourreau de son ancienne équipe, sans effusion de joie.

Avec deux buts, les deux premiers de la rencontre, et deux passes décisives, l'international égyptien a été plus que décisif dans cette manche aller. Au moment de dresser les éloges, le Daily Mail ne s'y trompe pas en désignant cette rencontre comme le "Mo Show", preuve d'une performance assez unique à ce stade de la compétition.

Réservé et presque désolé de marquer, Mohamed Salah en souvenir de ses deux bonnes années passées dans la capitale italienne, de 2015 à 2017, n'a célébré aucun de ses buts. Un geste de respect et d'humilité qui honore le joueur de 25 ans, qui ne cesse d'épater cette saison.

43 buts toutes compétitions confondues

Les chiffres sont bien vertigineux au moment d'évoquer l'exercice 2017-2018 de l'ancien joueur de Chelsea : 43 buts, dont 10 en Ligue des Champions et 31 en Premier League, et 15 passes décisives en 47 apparitions. Des statistiques qui marquent forcément, "innarêtable" même selon le Daily Telegraph

En Italie, on évoque d'un côté la Roma "KO" suite à ce premier round avec un Salah "salé", un jeu de mot pour rappeler que l'Égyptien appartenait encore aux Giallorossi il y a neuf mois. Cependant, de l'autre côté des Alpes, on croit encore à un "miracle" comme le match face à Barcelone.

Pas tellement d'amertume donc, pour une rencontre qui a vu la Roma rattraper légèrement son retard et revenir à 5-2 in extremis grâce à Edin Dzeko et Diego Perotti sur penalty. le Corriere dello Sport va dans ce sens en titrant "allez Roma, tu peux le faire", comme un signe que désormais, trois buts d'écart ne veulent plus dire grand chose.