News Résultats en direct
Rennes vs Lyon

Rennes - OL, Aouar revient sur son altercation avec Paqueta

11:48 UTC+1 08/11/2021
Aouar Lyon 2021
Largement dominé par Rennes, l’OL a pu sauver l’honneur sur penalty, non sans un échange houleux entre Aouar et Paqueta.

La soirée était déjà cauchemardesque et la scène n’a été que la cerise sur le gâteau d’un dimanche complètement raté. Dominé de la tête et des épaules par le Stade Rennais, l’Olympique Lyonnais a malgré tout pu sauver l’honneur, sur un penalty en fin de match.


Un but pour du beurre mais qui a finalement fait plus de bruit que le score final (4-1) aurait pu le laisser présager. Tireur désigné par Peter Bosz pour l’exercice, Houssem Aouar a rappelé à Lucas Paqueta la hiérarchie, cherchant le soutien de certains coéquipiers dont son capitaine, Léo Dubois.

Une brouille symbole des maux lyonnais ?

Mais, face à la volonté du Brésilien, l’international français a finalement cédé, non sans que l’accrochage fasse parler, comme celui entre Dubois et Boateng sur l’un des buts rennais. Alors des tensions dans le vestiaire lyonnais ? Aouar a préféré désamorcer la bombe, dès le coup de sifflet final.

"Je n’ai pas envie d’en faire une grande histoire sur le penalty, a-t-il déclaré devant les journalistes. Normalement, c’est moi qui suis désigné mais j’ai senti qu’il avait énormément envie. Au final, j’ai cédé et je le lui ai donné."


"Honnêtement, il n’y a rien du tout. Dans le vestiaire, on en a discuté entre nous et on s’est dit que ce n’était rien du tout. On s’entend très bien et il ne faut pas faire une affaire sur ce truc. C’est simplement un petit évènement. Le plus important, c’est surtout ce qu’on n’a pas fait sur le terrain. C’est le plus important à retenir."

Le milieu de terrain lyonnais estime d’ailleurs que ces « accrochages » n’auront aucune incidence dans le vestiaire lyonnais et que c’est bien la prestation générale manquée de l’OL qui doit être soulignée. Apprendre de ses erreurs, voilà le maître mot entre Rhône et Saône d’ici le choc contre l’OM, après la trêve internationale.