News Résultats en direct
PSG

Réforme Ligue des champions : Le Graët tacle le PSG

08:43 UTC+2 27/06/2019
Noel Le graet
Le président de la FFF a regretté les nombreux échecs des clubs français en C1 et a évoqué la réforme demandé par les grands clubs à l'UEFA.

Le PSG est dans le collimateur de Noël Le Graët. Le président de la FFF n'a guère apprécié que le club de la capitale prenne position en faveur de la réforme de la Ligue des champions prôné par les plus grands clubs européens et l'avait fait savoir en fin de saison, ce qui avait donné lieu à un échange assez étrange entre lui et Thomas Tuchel par média interposé. Lorsqu'il s'agit de tacler en bonne et due forme quelqu'un ou un club, Noël Le Graët sait comment s'y prendre.

Dans une interview accordée à RMC Sport, le président de la FFF s'est payé le PSG et les clubs français pour leurs échecs européens ces dernières saisons : "Il faut que nos clubs gagnent plus, dont le PSG. Il faut peut-être échapper aux huitièmes de finale de temps en temps, ce serait mieux... Ce serait plus facile. Au nombre de points, on est ric-rac. On peut se faire des reproches. Il n'y a pas que le mauvais génie l'UEFA. Nos clubs doivent être plus performants".

Le Graët se paye Neymar

Noël Le Graët est confiant concernant la réforme de la nouvelle C1 : "En aucun cas, c’est la réforme qui a été proposée par les grands clubs qui aura lieu. Lorsque j’ai été voir le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, il m’a dit les yeux dans les yeux: 'on enlèvera cette réforme.' Cette réforme n’aura pas lieu. Une commission de l'UEFA, avec des noms connus du grand public, va se réunir pour les étudier. Est-ce que la proposition française sera retenue ? On verra. Les Anglais nous ont appelé, les autres pays veulent nous rencontrer".

Au micro de Canal Plus, le président de la FFF s'est même payé Neymar, et de nouveau le PSG : "Le joueur est admirable. Quand on le regarde jouer, vous avez du plaisir. Ceci dit, il n’a pas été présent dans les grandes compétitions : souvent blessé, souvent absent, pas là pour les grands rendez-vous de la Ligue des champions, souvent absent avec son équipe du Brésil... Il a quand même quelque chose, il doit faire attention, sûrement... Je ne le connais pas assez pour le critiquer, mais peut-être à cause de son hygiène de vie mais attention, je mets un grand peut-être devant. Je ne voudrais pas être critique sans le savoir. Fragile, j’ai l’impression qu’il est blessé un peu souvent, malgré lui, je crois. C’est un technicien extraordinaire, il a quand même fait les beaux jours économiques du PSG sur le marketing mais ce n’est pas suffisant".

"Le PSG gagnera lorsqu’il aura une vraie équipe, lorsqu’il aura trouvé une formule avec peut-être un peu plus de Français. Je suis désolé mais je crois que dans tous les pays, la base de l’équipe nationale est souvent dans un grand club. Le PSG, c’est une sélection mondiale, qui est magnifique. Sauf qu’il ne dépasse pas les 8es de finale. Donc il faut se poser des questions. Ce n’est pas une critique. Moi, j’aurais envie que notre pays soit mieux classé grâce au PSG. Les autres travaillent, sont loin derrière. C’est un club fantastique, avec des moyens extraordinaires. Mais j’aimerais bien qu’ils soient plus réalistes sur leur effectif", a conclu Noël Le Graët.