Real - Raul pas encore prêt, Zidane reste-t-il par défaut ?

Raul Gonzalez Blanco Zindedine Zidane Real Madrid 23052014
Getty Images
Selon les informations d’AS, le Real Madrid aurait décidé de conserver Zinédine Zidane… car il ne possède pas de remplaçant digne de ce nom.

La porte de sortie n’était pas loin pour Zinédine Zidane. Eliminé et humilié par Alcoyano (1-2), modeste pensionnaire de D3 espagnole, en Coupe du Roi ce mercredi, le technicien français a été remis en cause par supporters et dirigeants.

À lire - Zidane positif au Covid-19

Mais selon les informations de Marca, le président Florentino Perez aurait tranché en accordant un sursis jusqu’en fin de saison à son protégé, lequel lui a tout de même fait gagner trois éditions consécutives de la Ligue des Champions et deux Ligas.

Pochettino et Mourinho indisponibles

Un sursis, vraiment ? D’après AS, Zidane est conservé… car la Maison Blanche n’a tout simplement pas de remplaçant digne de ce nom pour le technicien français. Une seule possibilité existe et elle mène à Raul, entraîneur de la Castilla, qui n’est pas jugé «prêt» pour l’équipe une à l’heure actuelle.

L'article continue ci-dessous

D’autres solutions existaient, avec deux techniciens appréciés par Perez : José Mourinho et Mauricio Pochettino, mais le premier a rebondi à Tottenham, et le second plus récemment au Paris Saint-Germain. Il faudra donc attendre pour éventuellement les récupérer. Quid de Massimiliano Allegri ? Il ne ferait pas l'unanimité en interne.

L’Atalanta, la qualification ou le renvoi ?

Au bénéfice de Zidane, donc, qui aura l’occasion d’inverser la tendance en Liga, où le Real compte sept points de retard et un match d’avance sur l’Atlético. Et ZZ devra également retrouver ses sensations et celles de son équipe en Ligue des Champions, la compétition favorite de la Maison Blanche.

Pour rappel, le Real Madrid sera opposé à l’Atalanta Bergame en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. L’aller se tiendra le 24 février en Italie, et le retour à Madrid le 16 mars. En cas d’élimination, Zidane pourra trembler…

Fermer